Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Réactions allergiques et dermatites à Thaumetopoea pityocampa. Revue critique à propos d’un cas - 02/11/18

Allergic reactions and dermatitis caused by Thaumetopoea pityocampa. Case report and review

Doi : 10.1016/j.reval.2018.10.004 
G. Dutau
 9, rue Maurice-Alet, 31400 Toulouse, France 

Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le vendredi 02 novembre 2018

Résumé

Une observation de dermatite prurigineuse aiguë observée chez un adulte, nous donne l’occasion de passer en revue les symptômes associés aux chenilles processionnaires du pin. Dans le cadre d’une cueillette de champignons, ce patient développa un prurit (apparu au bout d’une trentaine de minutes après son entrée dans une forêt de pins dont plusieurs étaient parasités par des chenilles processionnaires) et une éruption papuleuse (apparue quelques heures plus tard). Le diagnostic est porté devant l’anamnèse, la notion de cas antérieurs, l’aspect des lésions, et la négativité des tests allergologiques vis-à-vis des allergènes susceptibles d’être présents dans ce biotope. Une revue critique de la littérature accompagne cette observation clinique. L’allergie aux chenilles processionnaires du pin n’est pas associée à une papillonite à l’imago (papillon). La protéine allergisante (thaumétopoéïne) provoque des réactions allergiques locales et régionales sur les parties découvertes, les muqueuses conjonctivales et respiratoires (nez, trachée, bronches). L’allergène majeur est Tha p 2 ; on dispose d’un allergène de recombinaison r Tha p 2. Les individus allergiques aux chenilles processionnaires du pin sont soit des professionnels (travailleurs forestiers), soit des non-professionnels (promeneurs, vacanciers, chercheurs de champignons, etc.). Les symptômes sont de type irritatif (éruption strophulus-like liée aux poils urticants des chenilles) et/ou IgE-dépendants (conjonctivite, rhinite, asthme, et même anaphylaxie). Le diagnostic est avant tout clinique. On insiste sur la prévention individuelle et collective (lutte coordonnée à l’échelon national contre la propagation des chenilles processionnaires). Il faut également signaler que les animaux (chiens notamment) peuvent aussi être concernés avec des symptômes gravissimes en cas d’ingestion.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

A case of acute pruritic dermatitis occurring in an adult provided us with an opportunity to review the symptoms associated with pine processionary caterpillars. While out picking mushrooms in a pine forest, the patient developed pruritus (some 30minutes after entering the pine forest in which certain trees were infested with processionary caterpillars) and a papular rash occurred several hours later. The diagnosis was based on patient history, which included previous episodes, the appearance of the lesions, and negative allergy tests for allergens likely to occur in this biotope. Our case report is accompanied by a critical literature review. Allergy to pine processionary caterpillars is not associated with allergy to adult butterflies (imago) of the species. The allergenic protein (thaumetopoein) causes local and regional allergic reactions on exposed areas of skin and in conjunctival and respiratory mucosa (nasal, tracheal, bronchial). The major allergen is Tha p 2; a recombinant allergen, r Tha p 2, exists. Individuals allergic to pine processionary caterpillars may include professionals (forest workers) and non-professionals (walkers, holidaymakers, mushroom gatherers, etc.). Symptoms involve irritation (strophulus-like rash associated with urticating caterpillar hairs) or they may be IgE-dependent (conjunctivitis, rhinitis, asthma, and even anaphylaxis). Diagnosis is made primarily on clinical grounds. Prevention requires both individual and collective measures (nationally coordinated combat against the propagation of processionary caterpillars). It should also be noted that animals (particularly dogs) may also be affected, with potentially extremely serious symptoms in the event of ingestion.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Chenilles processionnaires du pin, Dermatite, Lépidoptérisme, Urticaire de contact

Keywords : Pine processionary caterpillar, Dermatitis, Lepidopterism, Contact urticaria


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.