Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Choix et durée de l’antibioprophylaxie en cas de rupture prématurée des membranes avant terme. RPC rupture prématurée des membranes avant terme CNGOF - 04/11/18

Antibiotic prophylaxis in preterm premature rupture of membranes: CNGOF preterm premature rupture of membranes guidelines

Doi : 10.1016/j.gofs.2018.10.017 
M. Doret Dion a, , C. Cazanave b, C. Charlier c
a Service de gynécologie obstétrique, hôpital Femme–Mère–Enfant, hospices civils de Lyon, 59, boulevard Pinel, 69500 Bron, France 
b Service des maladies infectieuses et tropicales, groupe hospitalier Pellegrin, CHU de Bordeaux, 33000 Bordeaux, France 
c Service des maladies infectieuses et tropicales, hôpital Necker–Enfants malades, centre d’infectiologie Necker-Pasteur Institut Imagine, 149, rue de Sèvres, 75743 Paris cedex 15, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le dimanche 04 novembre 2018

Résumé

Objectifs

Analyser la littérature scientifique évaluant les bénéfices et les risques d’une antibioprophylaxie en cas de rupture prématurée des membranes (RPM) avant terme.

Méthodes

Recherche bibliographique dans les bases de données Medline et Cochrane.

Résultats

Les deux principales bactéries impliquées dans les infections néonatales précoces sont le Streptoccoccus agalactiae (streptocoque du groupe B) et l’Escherichia coli (NP3). L’administration d’une antibioprophylaxie à l’admission est associée à une prolongation de la grossesse (NP2), une réduction de la morbidité néonatale (NP1) sans réduire la mortalité néonatale (NP2). L’administration d’amoxicilline-acide clavulanique semble associée à une augmentation du risque d’entérocolite ulcéronécrosante (NP2). Il est recommandé de prescrire une antibioprophylaxie à l’admission en cas de RPM avant terme (Grade A). L’amoxicilline, les céphalosporines de troisième génération et l’érythromycine peuvent être utilisées en monothérapie, de même que l’association érythromycine–amoxicilline (Accord professionnel) pour une durée de 7jours (Grade C). Un arrêt précoce est possible en cas de prélèvement vaginal négatif (Accord professionnel). Il est recommandé de ne pas prescrire d’amoxicilline-acide clavulanique, d’aminosides, de glycopeptides, de céphalosporines de première ou deuxième génération, de la clindamycine ou du métronidazole (Accord professionnel).

Conclusions

À l’admission d’une patiente présentant une rupture prématurée des membranes avant terme, il est recommandé de prescrire une antibioprophylaxie dirigée contre le streptocoque B et l’E. coli (Grade A). Il est recommandé de privilégier une monothérapie par amoxicilline, céphalosporines de 3e génération ou érythromycine, ou une association érythromycine–amoxicilline (Accord professionnel).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objective

To analyse benefits and risks of antibiotic prophylaxis in the management of preterm premature rupture of membranes.

Methods

PubMed and Cochrane Central databases search.

Results

Streptoccoccus agalactiae (group B streptococcus) and Escherichia coli are the two main bacteria identified in early neonatal sepsis (EL3). Antibiotic prophylaxis at admission is associated with significant prolongation of pregnancy (EL2), reduction in neonatal morbidity (EL1) without impact on neonatal mortality (EL2). Co-amoxiclav could be associated with an increased risk for neonatal necrotising enterocolitis (EL2). Antibiotic prophylaxis at admission in women with preterm premature rupture of the membranes is recommended (Grade A). Monotherapy with amoxicillin, third generation cephalosporin and erythromycin can be used as well as combination of erythromycin and amoxicillin (Professional consensus) for 7 days (GradeC). Shorter treatment is possible when initial vaginal culture is negative (Professional consensus). Co-amxiclav, aminoglycosides, glycopeptides, first and second generation cephalosporin, clindamycin and metronidazole are not recommended (Professional consensus).

Conclusions

Antibiotic prophylaxis against Streptoccoccus agalactiae (group B streptococcus) and E. coli is recommended in women with preterm premature of the membranes (Grade A). Monotherapy with amoxicillin, third generation cephalosporin or erythromycin, as well as combination of erythromycin and amoxicillin are recommended (Professional consensus).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Rupture prématurée des membranes, Antibioprophylaxie, Streptococcus agalactiae, Escherichia coli

Keywords : Preterm premature rupture of membranes, Antibiotic prophylaxis, Streptococcus agalactiae, Escherichia coli


Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.