Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Profils d’exposition au méthylphénidate à l’âge adulte - 04/11/18

Doi : 10.1016/j.therap.2018.09.011 
Vanessa Pauly 1, Elisabeth Frauger 2, Marion Lepelley 3, Michel Mallaret 3, Joëlle Micallef 2,
1 Centre d’addictovigilance-CEIP PACA-Corse, centre associé, laboratoire de santé publique EA 3279, faculté de médecine, Aix-Marseille université, Marseille, France 
2 Centre d’addictovigilance-CEIP PACA-Corse, service de pharmacologie clinique et pharmacovigilance, institut de neurosciences des systèmes, Inserm UMR U1106, CHU Timone, Assistance publique–Hôpitaux de Marseille, Aix-Marseille université, 264, rue Saint-Pierre, 13385 Marseille, France 
3 Centre d’addictovigilance-CEIP de Grenoble, pavillon E, CHU, Grenoble, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

L’utilisation du méthylphénidate (MPH) a augmenté de façon croissante dans le monde. Cette tendance est observée chez les enfants mais également chez les adultes sans que les modalités de cette exposition chez les plus de 18 ans soient caractérisées. Une étude a donc été menée spécifiquement chez les adultes exposés au méthylphénidate.

Méthode

À partir des données de l’Assurance maladie PACA-Corse (couvrant plus de 4 millions de bénéficiaires), une cohorte incidente d’exposés au MPH entre juillet 2010 et juin 2013 a été identifiée. Pour chaque tranche d’âge ([18–24] ; [25 ;49] ; ≥50 ans) ces populations ont été décrites à l’initiation du MPH et durant le suivi (durée de traitement, quantités délivrées ; durée entre 2 prescriptions, délivrance concomitante d’autres psychotropes…).

Résultats

Une cohorte de 1 199 adultes a été identifiée représentant 34 % des cas incidents de méthylphénidate. Le modafinil est prescrit avant l’initiation au MPH chez 2 % des 25–49 ans et chez 12 % des plus de 50 ans. Le groupe 18–24 ans, incluant 42 % des étudiants, sont majoritairement des hommes (66 %) et ont une durée médiane d’usage de 5,5 mois. Les 25–49 ans ont plus de délivrances de MPH que les autres groupes (délai médian entre 2 délivrances de 16 jours [6,0 ; 31,0]), ont les doses les plus élevées (89,6mg [41,5 ; 228]) et ont plus souvent d’autres délivrances de psychotropes. Les plus de 50 ans ont plus souvent des antidépresseurs (58 %) et des antiparkinsoniens (26 %).

Discussion

Différentes modalités d’exposition au méthylphénidate chez l’adulte suggèrent des profils distincts d’usage selon les groupes d’âge. Les caractéristiques chez les 25–49 ans suggèrent que le MPH pourrait être utilisé en dehors du trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité et qu’il pourrait être mésusé et/ou abusé [1, 2].

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 73 - N° 6

P. 571-572 - décembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Soyons plus que jamais vigilants avec la méthadone : apport des données d’addictovigilance
  • Elisabeth Frauger, Michel Spadari, Liselotte Pochard, Natalie Fouilhé Sam-Laï, Emilie Jouanjus, Michel Mallaret, Joelle Micallef, French Addictovigilance Network (FAN)
| Article suivant Article suivant
  • Complications sanitaires graves observées chez des consommateurs de méthylphénidate
  • Elisabeth Frauger, Liselotte Pochard, Michel Spadari, Joelle Micallef

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.