Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Analyses capillaires au décours des intoxications par les nouveaux produits de synthèse - 04/11/18

Doi : 10.1016/j.therap.2018.09.031 
Camille Richeval 1, 2, Jean-François Wiart 1, Mélodie Phanithavong 1, Anne-Sylvie Caous 3, Louise Carton 3, Sylvie Deheul 3, Luc Humbert 1, Juliana Tournebize 4, Pauline Kieffer 5, Delphine Allorge 1, 2, Jean-Michel Gaulier 1, 2,
1 Laboratoire de toxicologie, CHU, rue Paul-Nayrac, 59037 Lille, France 
2 EA 4483, université Lille 2, Lille, France 
3 Centre d’addictovigilance-CEIP, CHU, Lille, France 
4 Centre d’addictovigilance-CEIP, CHRU de Nancy, Nancy, France 
5 Pôle de psychiatrie et de psychologie clinique, centre psychothérapique de Nancy, Nancy, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Le diagnostic analytique des expositions aiguës aux nouveaux produits de synthèse (NPS) présente de nombreux écueils pour les toxicologues analystes. Toutefois, une fois les cas établis analytiquement, les analyses capillaires permettent alors de retracer l’historique des consommations de ces patients et d’améliorer leur prise en charge lors des soins de suite. Nous proposons d’illustrer cet aspect par 2 cas : (cas #1) homme de 32 ans qui a sauté du premier étage d’un immeuble, agité et présentant des hallucinations avec des idées de persécution, après une prise d’alpha-PHP ; (cas #2) homme de 34 ans, retrouvé inconscient sur la voie publique (score de Glasgow 6, syndrome extra-pyramidal et myosis) à la suite d’une intoxication aiguë par la diphénidine (DIP) et de 5-MeO-DALT (5MD),

Méthode

Un prélèvement capillaire est réalisé à leur admission, en même temps que les prélèvements sanguins et urinaires. Les mèches de cheveux ont été décontaminées, segmentées et ont subi une extraction méthanolique. Une recherche large de xénobiotiques est réalisée dans les extraits capillaires par (i) LC-HRMS et (ii) LC-MS/MS à l’aide (i) d’un Xevo-G2-QTOF-XS et (ii) par un Xevo TQS (Waters) en mode MRM, incluant la recherche de plus de 550 NPS et métabolites [1, 2].

Résultats

(cas #1) L’analyse capillaire met en évidence une consommation pendant plus d’un an de nombreuses substances dont 22 médicaments, 3 produits stupéfiants, ainsi que des NPS : alpha-PHP, alpha-PVP, kétamine, méphédrone, méthylone et diméthyltryptamine. (cas #2) La DIP et le 5MD ont été consommées pendant plus de 2 ans, ainsi que d’autres NPS (méthiopropramine, 4-FA, N-éthylbuphédrone, alpha-PVP, UR-144, MXE et éthylphénidate) associés à une vingtaine de médicaments psychotropes, de la cocaïne, de la MDMA et des opiacés.

Conclusion

Les analyses capillaires permettent de documenter et retracer la consommation variée de psychotropes, dont les NPS, pendant plusieurs mois avant l’intoxication aiguë, et constituent un outil utile à la prise en charge de ces poly-consommateurs dans les soins de suite. À ce titre, il est essentiel de réaliser systématiquement un prélèvement capillaire lors des cas suspectés d’intoxication par des NPS.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 73 - N° 6

P. 581-582 - décembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Vapoter les drogues, un usage à risques
  • Léa Hamel-Senecal, Valentin Philippe, Basile Chrétien, Mathilde Lechevrel, Reynald Le Boisselier, Réseau français d’addictovigilance (French AddictoVigilance Network, FAN)
| Article suivant Article suivant
  • Projet Musitox® : consommation de substances psychoactives lors d’un festival de musique en Aquitaine en 2017
  • Amélie Daveluy, Lise Capaldo, Camille Richeval, Sophie Regueme, Coralie Bragança, Arnaud Courtois, Julien Partrat, Karine Titier, Nadège Castaing, Ghada Miremont-Salamé, Delphine Allorge, Jean-Michel Gaulier, Magali Labadie

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.