Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Augmentation des intoxications au GHB/GBL : données d’addictovigilance en Île-de-France - 04/11/18

Doi : 10.1016/j.therap.2018.09.051 
Cécile Chevallier 1, Anne Batisse 1, , Bruno Mégarbane 2, Samira Djezzar 1
1 Centre d’addictovigilance-CEIP Paris, groupe hospitalier Lariboisière–Fernand-Widal–Saint-Louis, AP–HP, 200, rue du Faubourg-Saint-Denis, 75475 Paris cedex 1, France 
2 Réanimation médicale toxicologique, groupe hospitalier Lariboisière–Fernand-Widal–Saint-Louis, AP–HP, Paris, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Contexte

Le GHB/GBL connaît depuis plusieurs années un usage détourné. Malgré l’arrêté de 2011 visant à limiter la vente de la GBL, ce produit est très accessible et à faible coût. Une surveillance est réalisée par l’addictovigilance en France.

Méthode

Analyse rétrospective des notifications de GHB/GBL colligées par le CEIP-A de Paris entre 2014–2017.

Résultats

Cent quatorze notifications de GHB/GBL ont été enregistrées dont 80 surdoses. La population concernée est masculine (89 %), d’âge moyen de 33 ans. Entre 2014 et 2017, les comas liés au GHB/GBL en Île-de-France sont en augmentation statistiquement significative (13 % vs 27 % ; p<0,05). Dans 29 % des surdoses, le GHB était consommé seul (N=23/80). On note 5 récidives de comas liés au GHB. Sept pour cent des cas concernent une dépendance. Deux populations se distinguent : l’une plus jeune avec un usage récréatif (43 %) et une autre plus âgée avec un usage en contexte sexuel (51 %) (Fig. 1).

Conclusion

L’usage de GHB/GBL semble se diversifier et se banaliser dans la population générale. Le nombre d’intoxication est probablement sous-estimé en raison de la pharmacocinétique du produit et de l’absence de test de détection rapide dans les services d’urgence.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 73 - N° 6

P. 591 - décembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La methémoglobinémie, comme indicateur de toxicité des poppers
  • Marie Gérardin, Morgane Rousselet, Thomas Dejoie, Sylvie Deheul, Caroline Victorri-Vigneau, FAN
| Article suivant Article suivant
  • Consommation d’acide hydroxybutyrique (GHB)/gamma-butyrolactone (GBL) et risques associés
  • Nabil Benhajkassen, Thomas Nefau, Sara Karolak, Catherine Duplessy, Magally Torres-Leguizamon

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.