Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traitement par HIFU focal des cancers de prostate localisés : résultats oncologiques à moyen terme - 04/11/18

Doi : 10.1016/j.purol.2018.07.164 
T. Hostiou , A. Gelet, O. Rouvière, L. Badet, S. Crouzet
 Service d’urologie et chirurgie de la transplantation, hôpital Édouard-Herriot, hospices civils de Lyon, Lyon, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

Le traitement focal par ultrasons focalisés de haute intensité (HIFU) est un traitement mini-invasif en cours d’évaluation pour réduire la morbidité des traitements radicaux en maintenant un contrôle carcinologique optimal. Seul des séries avec un faible recul furent publiées. Objectif de notre étude : évaluer à moyen terme les résultats oncologiques du traitement focal par HIFU des cancers de prostate (cap) à risques faibles et intermédiaires.

Méthodes

Tous les patients traités pour un cap localisé par HIFU focal de novembre 2009 à septembre 2015 suivis prospectivement dans un centre. Critères d’inclusion : stade t1–t2a, psa<10ng/mL, score de Gleason7 (3+4), zone tumorale unique repérée par IRM et biopsies ciblées. Critère de jugement principal : survie sans traitement radical de rattrapage (sstrr), estimé par méthode de Kaplan–Meier. Cent dix patients inclus avec un âge moyen 66±8 ans. Patients avec cap de faible risque : 60 patients, avec risque intermédiaire : 50 patients.

Résultats

Suivi moyen : 39 mois. Psa moyen : 5,96±2,5ng/mL. Ratio moyen entre volume prostatique traité/volume prostatique total : 52 %. Nombre de session HIFU : une session pour 97 (88,2 %) patients, retraitement homolatéral pour n=6 (5,4 %), retraitement controlatéral pour n=7 (6,4 %). À 4 ans, sstrr estimée à 78 % (ic 63–87). Psa nadir moyen après HIFU-focal : 1,89±1,9ng/mL (médian 1,25ng/mL). Le nombre de patients sans récidive, avec une récidive non significative (surveillance active) et avec récidive significative (traitement radical par 11 radiothérapies et 6 prostatectomies radicales) étaient respectivement de 78 (71 %), 15 (14 %) et 17 (15,5 %). Présence d’une différence significative de sstrr entre les patients à faible risque (90 %, ic 78–96) et à risque intermédiaire (79 % [61–89]), p=0,027. En analyse multivariée, facteurs prédictifs de traitement radical de rattrapage : Gleason (p=0,05), psa pré-HIFU (p=0,04) et nadir posthifu (p=0,004) (Fig. 1, Fig. 2).

Conclusion

Cette étude montre que le traitement focal par hifu chez les patients avec un cap localisé unilatéral peut permettre un contrôle carcinologique satisfaisant à moyen terme chez les patients à risque faible et à risque intermédiaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 13

P. 700-701 - novembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • HIFU de rattrapage pour récidive après radiothérapie prostatique : morbidité et résultats carcinologiques à propos d’une série monocentrique de 45 patients
  • J. Campagna, H. Toledano, D. Rossi, C. Bastide
| Article suivant Article suivant
  • Mise en place d’un modèle d’organoïde de cancer de prostate : applications thérapeutiques
  • F. Roustan, S. Clavel, F. Larbret, B. Tibi, Y. Ahallal, M. Durand, D. Ambrosetti, S. Torrino, F. Bost

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.