Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Œdème palpébral induit par le pemetrexed (Alminta®) - 03/12/18

Pemetrexed-induced eyelid edema

Doi : 10.1016/j.annder.2018.07.023 
A. Badaoui , E. Mahé
 Service de dermatologie et médecine vasculaire, hôpital Victor Dupouy, 69, rue du Lieutenant-Colonel Prud’hon, 95100 Argenteuil, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 4
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Les œdèmes palpébraux induits par les médicaments sont rares. Nous rapportons une observation de patient ayant développé ce type d’œdème sous chimiothérapie.

Observation

Un homme de 56 ans consultait pour un œdème bilatéral des paupières inférieures apparu 6 mois plus tôt, après trois cycles de pemetrexed-carboplatine prescrits pour un adénocarcinome bronchique avec métastases cérébrales. L’œdème, indolore et non prurigineux, était de consistance molle et s’aggravait progressivement. En l’absence d’autre cause, le diagnostic d’œdèmes dus au pemetrexed était retenu. Compte tenu de son efficacité, et avec l’accord du patient, ce traitement était néanmoins maintenu.

Discussion

Les œdèmes palpébraux secondaires aux injections de pemetrexed sont rares ; à ce jour, seuls 22 cas en ont été rapportés dans la littérature. Il convient donc d’éliminer tous les diagnostics différentiels avant de conclure à ce diagnostic. La physiopathologie est inconnue. Certains auteurs avancent une hypothèse identique aux œdèmes sous docetaxel : fuite capillaire protéique entraînant des œdèmes cutanés et sous-cutanés et des épanchements non tumoraux. D’autres traitements tels que des inhibiteurs de tyrosine kinase (imatinib et nilotinib) ou des inhibiteurs de mTOR (sirolimus) peuvent également induire des œdèmes palpébraux. Un cas d’excision chirurgicale des tissus palpébraux lymphœdémateux a été décrit, avec un bon résultat à 6 mois de suivi.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Background

Drug-induced eyelid edemas are rare. Herein, we describe a patient who developed this type of edema under chemotherapy.

Patients and methods

A 56-year-old male patient with a history of hypertension and adenocarcinoma of the lung with brain metastases consulted for incipient non-itchy eyelid edema with progressive worsening. The swelling occurred after 3 cycles of pemetrexed-carboplatin. There was no evidence of any other cause of edema. A diagnosis of pemetrexed-induced eyelid edema was made. Given the efficacy of this treatment and the patient's consent thereto, it was maintained.

Discussion

Palpebral edemas secondary to pemetrexed are very rare, with only 22 published cases in the literature. Other differential diagnoses must be ruled out before considering this etiology. The pathogenesis of eyelid edema remains unknown. One hypothesis is capillary protein leakage inducing swelling in soft tissue and non-malignant effusion, as has been suggested for docetaxel. Other agents such as tyrosine kinase inhibitors (imatinib and nilotinib) and mTOR inhibitors (sirolimus) may also cause eyelid edema. Treatment of eyelid edema is difficult and one case of surgical treatment has been published with good results and no recurrence after 6 months.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Œdème palpébral, Pemetrexed, Cas clinique

Keywords : Eyelid, Edema, Pemetrexed, Case report


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 145 - N° 12

P. 769-772 - décembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Cytopénies sous imiquimod topique chez deux patients traités par hydroxyurée
  • C. Joachim, V. Gras-Champel, J.-P. Marolleau, G. Chaby, M. Dairi, E. Carmi
| Article suivant Article suivant
  • Non-nucleoside reverse transcriptase inhibitors (NNRTIs)-induced Stevens-Johnson syndrome and gynecomastia in an HIV-infected child: A case report
  • B. Saka, A.S. Akakpo, A. Bassowa, A.N. Dapam, G. Mahamadou, J.N. Teclessou, A. Mouhari-Toure, A.Y. Laouali, E. Mensah, K. Kombaté, P. Pitché

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.