Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Chirurgie des syndromes canalaires du poignet - 03/12/18

[44-362]  - Doi : 10.1016/S0246-0467(18)66191-4 
M.-O. Falcone a, b : Chirurgien orthopédiste, chirurgien de la main, R. Chassat a, c : Chirurgien orthopédiste, chirurgien de la main, C. Dumontier d,  : Professeur de chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique, chirurgien de la main
a Clinique internationale du Parc-Monceau, 21, rue de Chazelles, 75017 Paris, France 
b Clinique de la main, 4, avenue Marx-Dormoy, 94500 Champigny-sur-Marne, France 
c Hôpital privé de l'Ouest parisien, SOS-Mains, 14, rue Castiglione-del-Lago, 78190 Trappes, France 
d Clinique Les Eaux-Claires, ZAC Moudong Sud, 97122 Baie-Mahault, Guadeloupe, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le mardi 04 décembre 2018

Résumé

Si un traitement médical peut se justifier dans les formes débutantes du syndrome du canal carpien, la littérature suggère que cela permet d'attendre mais pas de guérir. Le traitement chirurgical reste le traitement de choix, le seul qui soit définitif. Dans la très grande majorité des cas, il faut et il suffit de sectionner le rétinaculum des fléchisseurs. Une connaissance de la technique chirurgicale utilisée et, surtout, une connaissance des nombreuses variations anatomiques possibles doivent permettre d'améliorer les résultats cliniques et de diminuer le taux de complications. Parmi les techniques qui ont été proposées (ciel ouvert, mini-open, endoscopie, chirurgie sous contrôle échographique), aucune n'a montré de supériorité sur les autres en termes de résultats et de complications. La compression du nerf ulnaire au Guyon est, sauf cas particuliers, toujours secondaire à une anomalie intracanalaire, les tumeurs étant les causes le plus fréquemment rencontrées. La place du traitement médical est donc très faible. Le caractère étroit de la loge de Guyon, son anatomie particulière ainsi que les variations anatomiques fréquentes imposent une exposition large pour contrôler branches nerveuses et artérielles. La compression du nerf radial au poignet est rare. Là encore, la connaissance de l'anatomie est un prérequis pour en faire le diagnostic et, quand une indication chirurgicale est nécessaire, pour correctement libérer le nerf radial sans l'irriter.


Mots-clés : Compression nerveuse, Canal carpien, Nerf ulnaire, Loge de Guyon, Nerf radial, Poignet


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.