Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

COMPARISON OF INTRAVENOUS AND INTRA-ARTERIAL UROKINASE THROMBOLYSIS FOR ACUTE ISCHAEMIC STROKE

Doi : JNR-01-2005-32-1-C1-0150-9861-101019-200500324 

X. DUCROCQ [1],

S. BRACARD [2],

L. TAILLANDIER [1],

R. ANXIONNAT [2],

J.C. LACOUR [1],

F. GUILLEMIN [3],

M. DEBOUVERIE [1],

P.E. BOLLAERT [4]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Urokinase par voie veineuse ou intraartérielle en cas d’accident vasculaire cérébral ischémique : étude comparative randomisée de 27 patients

La thrombolyse intraveineuse au rt-PA est efficace les trois premières heures de l’AVC ischémique cérébral. L’étude PROACT II a montré une efficacité voisine de la thrombolyse intra-artérielle dans les six premières heures. Les deux voies d’administration intraveineuse (IV) et intra-artérielle (IA) n’ont jamais été comparées.

Nous avons donc réalisé une étude comparant l’efficacité de sécurité de l’Urokinase délivrée par voie intraveineuse ou intra-artérielle dans les six premières heures de l’accident ischémique cérébral. Les patients remplissant les critères d’inclusion ont été randomisés et traités par une injection de 900 000 unités d’Urokinase intraveineuse ou intra-artérielle. Le critère principal était le nombre de patients avec un score de Rankin égal ou inférieur à 2. Les objectifs secondaires incluaient la mortalité, la fréquence des hémorragies intracrâniennes symptomatiques ainsi que les scores neurologique et fonctionnel.

14 patients ont été traités par voie veineuse et 13 par voie artérielle. L’arrêt de cette étude a été demandé par le Ministère de la Santé après 27 patients en raison du taux de mortalité. 7 patients soit 26 % sont décédés, 4 dans le groupe intraveineux : 3 d’œdème malin et 1 de récidive ; 3 dans le groupe intra-artériel : 2 avec une hémorragie intracrânienne symptomatique et 1 avec un infarctus œdémateux. Le traitement intraveineux a pu être réalisé plus tôt : 04 h 16 versus 05 h 24 (p = .007). Même si les patients traités par voie intra-artérielle se sont améliorés de façon plus importante et plus précoce, aucune différence significative n’a pu être mise en évidence en terme d’objectif secondaire ou primaire.

Du fait de cette interruption prématurée, l’effectif de cette étude est trop petit pour apporter des résultats significatifs ; la thrombolyse intra-artérielle réalisée significativement plus tard que la voie veineuse a apporté des résultats meilleurs que la voie veineuse mais de façon non significative.

Abstract

Intravenous fibrinolysis (IVF) with rt-PA (alteplase) provides significant benefits in acute ischaemic stroke when it is given within the first three hours following stroke onset. Intra-arterial fibrinolysis (IAF) with pro-urokinase in PROACT II study provides quite the same benefit in the first 6 hours. IVF and IAF have never been compared.

To compare the efficacy and safety of IVF and IAF with urokinase given within the first 6 hours of acute ischaemic stroke. Patients fulfilling the selection criteria were randomly assigned to receive urokinase 900,000 units via intravenous or intra-arterial routes. This randomised monocentre study was done between December 1995 and August 1997. The primary outcome was defined as the number of patients with a modified Rankin score of 2 or less. Secondary outcomes included mortality, frequency of symptomatic intracranial haemorrhage (SIH), neurological and functional scores.

Fourteen patients were given IVF and 13 IAF. The study was terminated by the National Health Authorities when 27 patients had been included because of the mortality rate. Seven patients (26%) died, 4 in the IV group (oedematous infarct in 3 and recurrence in 1), 3 in the IA group (SIH in 2, and oedematous infarct in 1). Patients given IVF were treated significantly earlier (4:16 h vs 5:24 h; p = .007). Although IA patients showed greater and earlier improvement there was no significant difference in primary and secondary outcomes.

Because of premature termination, the trial was too small to provide any reliable and conclusive results. Intra-arterial fibrinolysis began significantly later than IV fibrinolysis but it gave non-significantly better results in this prematurely terminated study.


Mots clés : accident vasculaire cérébral , ischémie , thrombolyse , urokinase

Keywords: ischaemic stroke , thrombolysis , urokinase


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 32 - N° 1-c1

P. 26-32 - janvier 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • APPLICATIONS DE L’ARM DYNAMIQUE DANS LA PATHOLOGIE VASCULAIRE DU SYSTÈME NERVEUX CENTRAL
  • J.Y. GAUVRIT, C. OPPENHEIM, J. SAVAGE, F. NATAF, N. REYNS, J.P. PRUVO, J.F. MEDER, X. LECLERC
| Article suivant Article suivant
  • Burst-fractures and cementoplasty
  • H. HUET, P. CABAL, R. GADAN, A. BORHA, E. EMERY

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité