Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Bénéfice clinique à long terme de l’utilisation des stents actifs chez les patients diabétiques : suivi à deux ans d’une série consécutive de 122 patients. - 26/03/08

Doi : AMCV-10-2007-100-10-0003-9683-101019-200602553 

B. Popovic,

M. Angiol,

J. Lemoine,

F. Moulin,

A. Chodek-Hingray,

G. Ethevenot,

E. Aliot

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

L’objectif de notre étude est d’évaluer les résultats à long terme de l’angioplastie coronaire par stents actifs dans une population de patients diabétiques.

Il s’agit d’une étude mono centrique menée sur une série consécutive de 122 patients diabétiques (40 % de patients insulinodépendants) ayant bénéficié durant la période de janvier 2003 à juin 2004 d’une angioplastie avec la mise en place d’un stent actif au sirolimus Cypher® ou au paclitaxel Taxus® sur une ou plusieurs lésions coronaires de novo. L’âge moyen est de 66 ± 10 ans et un total de 171 segments coronaires sont traités. Il s’agit de lésions complexes traitées (type B2 + C) dans 69 % des cas avec une longueur moyenne de stent implanté de 21 ± 15 mm et un diamètre moyen de stent de 2,7 ± 0,3 mm.

Le suivi à deux ans de 119 patients (trois perdus de vue) montre un taux de décès de 4,2 % et un taux d’infarctus du myocarde (IDM) de 7,5 %. Les taux de revascularisation de la lésion cible (RLC) et du vaisseau cible (RVC) sont respectivement de 11,4 % et 17,8 % pour un taux d’évènements cardiaques majeurs de 22,5 %. Durant cette période, 25,2 % des patients ont bénéficié d’une revascularisation d’au moins un vaisseau. Cette étude confirme le bénéfice apporté par l’utilisation de stents actifs sur la revascularisation de la lésion cible chez les patients diabétiques. Cependant, elle nous rappelle que l’évolution de l’athérome coronaire est globale et que le pronostic de ces patients dépend essentiellement du contrôle des facteurs de risque et notamment de l’équilibration du diabète.

Abstract

Long-term clinical benefits of using active stents in diabetic patients: two year follow-up of a consecutive series of 122 patients.

The objective of our study is to evaluate the long-term results of coronary angioplasty using active stents in a population of diabetic patients.

This is a single-centre study on a consecutive series of 122 diabetic patients (40 % of them insulin dependent) who between January 2003 and June 2004 underwent angioplasty with implantation of an active stent (sirolimus Cypher® or paclitaxel Taxus®) for one or more de novo coronary lesions. The mean age was 66 ± 10 years and a total of 171 coronary segments were treated. The lesions treated were complex (type B2 + C) in 69 % of the cases, with a mean stent length of 21 ± 15 mm and a mean stent diameter of 2.7 ± 0.3 mm.

Follow-up at two years for 119 patients (3 lost to follow-up) revealed a mortality rate of 4.2 %, and a myocardial infarction rate of 7.5 %. The rates for revascularisation of the target lesion and the target vessel were 11.4 % and 17.8 % respectively, with a rate of major cardiac events of 22.5 %. During this period, 25.2 % of the patients underwent revascularisation of at least one vessel. This study confirms the benefits of using active stents for revascularisation of the target lesion in diabetic patients. However, it serves as a reminder that the progression of coronary atheroma is global, and that the prognosis for these patients depends essentially upon managing risk factors, and particularly on controlling their diabetes.


Mots clés : Angioplastie coronaire transluminale , diabète , stents actifs


Plan



© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 100 - N° 10

P. 833-837 - octobre 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Résultats du registre français du stenting rénal : étude Esternal.
  • M.-C. Morice, J. Marco, J.-C. Laborde, J.-L. Fourrier, A. Raynaud, P. Labrunie, Y. Louvard, V. Poyen, M. Lambiez, E. Mouton
| Article suivant Article suivant
  • Prise en charge de la mort subite dans un département semi rural, la Seine et Marne : étude DEFI 77.
  • G. Pochmalicki, J.-Y. Le Tarnec, J.-P. Franchi, J.-P. Empana, M. Genest, R. Foucher, F. Compagnon, X. Jouven, H. Lardoux, L. Guize

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.