Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Possession et usage des appareils d’automesure en France en 2004 et 2006. Enquête FLAHS 2006. - 26/03/08

Doi : AMCV-08-2007-100-8-0003-9683-101019-200600005 

D. Herpin,

J.-J. Mourad,

N. Postel-Vinay,

B. Pannier,

B. Vaïsse,

X. Girerd (au nom du Comité Français de Lutte contre l’Hypertension Artérielle)

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectifs : Estimer l’utilisation des appareils d’automesure dans la population générale en France en 2006 et observer les évolutions depuis 2004.

Méthode : Les enquêtes « French League Against Hypertension Survey »(FLAHS) ont été menées en 2004 et 2006 par TNS-Sofres au sein d’un échantillon représentatif d’individus âgés de plus de 35 ans vivant en France métropolitaine. 3707 individus ont été sondés en 2004 et 3389 en 2005. Par autoquestionnaire, des informations relatives à la possession, au type d’appareil et à l’usage des auto-tensiomètres ont été obtenues. La déclaration de la prise d’un médicament antihypertenseur a fait considérer le sujet comme hypertendu traité. Les données du recensement INSEE 1999 ont permis d’estimer le nombre des appareils possédés.

Résultats : En 2006, 19 % de la population des sujets âgés de plus de 35 ans possèdent un appareil d’automesure mais ce taux est de 36 % chez les hypertendus traités vs. 11 % dans le reste de la population (p ≪ 0,001). En 2004, les taux de possession étaient respectivement de 24 % et 7 % dans ces populations. Il est estimé qu’en 2006, près de 6 millions d’autotensiomètres sont possédés, soit une augmentation de deux millions d’appareils par comparaison à 2004. En 2006, 53 % des autotensiomètres étaient de type « brassard au bras » (33 % en 2004). En 2006 chez l’hypertendu, l’achat a été réalisé en pharmacie (39 %), en grande surface (7 %), par internet (3 %) ou a été un cadeau (39 %). Une utilisation régulière est décrite par 30 % des hypertendus mais par 23 % du reste de la population. Une utilisation du tensiomètre dans le passé sans utilisation actuelle est décrite par 7 % des hypertendus et par 15 % du reste de la population.

Conclusions : Près de six millions d’autotensiomètres sont possédés en France et un hypertendu traité sur trois dispose aujourd’hui d’un appareil à son domicile. La très forte augmentation sur la période 2004-2006 du nombre des autotensiomètres possédés par le public, suggère que les nouvelles recommandations de la HAS et les campagnes menées sur le thème de l’automesure ont eu un impact sur l’utilisation de cette technique en France.

Abstract

Number and use of home blood pressure devices in France in 2004 and 2006 (FLAHS 2006).

Objectives: to estimate the number and the using modalities of devices for home blood pressure (HBP) measurements in the French population in 2006 and to evaluate the trend of these data over the past two Years.

Methods: the French League Against Hypertension Surveys have been performed both in 2004 and 2006 (FLAHS-2006) by an independent company (TNS-SOFRES) within a representative sample of French population older than 35 and living in metropolitan France. The surveys involved 3707 and 3389 subjects, respectively. A questionnaire evaluating ownership, kind and using modalities of HBP device was given. Subjects who declared taking an antihypertensive medication were classified as treated hypertensive patients. The data from the INSEE census performed in1999 allowed for an estimate of the total number of HBP devices owned by French people.

Results: In 2006, 19% of the French population above the age of 35 years owned a HBP device, a rate reaching 36% in treated hypertensives versus 11% in the rest of the population (p ≪ 0.001). In 2004, the ownership rates were 24% and 7%, respectively. It could be estimated that about 6 million HBP devices were owned by French people in 2006, meaning an increase of 2 million devices, as compared with 2004 survey. 53% of BP devices were equipped with an arm cuff in 2006, versus 33% only, in 2004. Device purchase has been made in 2006 either in a pharmacy (39%), or in a hypermarket (7%), or through the web (3%); they were given as a gift in 39%. Device use was indicated as regular by 30% of hypertensive patients and 23% of the rest of the people. Giving up was observed in 7% and 15%, respectively.

Conclusion: In 2006, about 6 million HBP devices are owned by French people; the rate of treated hypertensives owning a HBP device is 1/3. The huge increase in the number of HBP devices from 2004 to 2006 suggests that the recommendations of the French “Haute Autorité de Santé” as well as the national programs about HBP measurement have had a real impact on the use of this technique in France.


Mots clés : Appareils d’automesure tensionnelle , HTA en France


Plan



© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 100 - N° 8

P. 620-624 - août 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Incidence à 10 ans de l’HTA dans la population générale : rôle des paramètres démographiques et cliniques, et implication pour la surveillance des normotendus.
  • M. Tourdjman, D. Jacobi, P. Petit, S. Vol, J. Tichet, J.-M. Halimi
| Article suivant Article suivant
  • Efficacité d’un réseau pour la prévention secondaire chez les patients coronariens
  • T. Denolle, A. Sharareh, M. Dib, M.-F. Agaesse, V. Auguste, H. Boutier, C. Bouvet, J. Maillard, A. Richard, F. Revault d’Allonnes

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.