Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Conjonctivite à gonocoque compliquée d’abcès cornéen perforant chez un adulte

Doi : JFO-09-2007-30-7-0181-5512-101019-200702557 

J. Gambrelle [1],

B. Ponceau [2],

N. Duquesne [1],

H. Crepet [1],

J. Fleury [1],

C. Burillon [3],

J.D. Grange [1],

L. Kodjikian [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Conjonctivite à gonocoque compliquée d’abcès cornéen perforant chez un adulte

Nous rapportons un cas de conjonctivite purulente bilatérale compliquée de perforation oculaire droite sur abcès marginal cornéen d’évolution fulminante chez un jeune homme de 29 ans. Le patient était atteint également d’une urétrite contractée lors d’un rapport sexuel non protégé avec une prostituée 3 semaines auparavant. Les prélèvements bactériologiques conjonctivaux et urétraux ont permis d’isoler une souche de Neisseria gonorrhoeae résistante aux aminopénicillines, aux tétracyclines et aux fluoroquinolones. L’évolution fut favorable au prix d’une antibiothérapie parentérale de 15 jours associant imipénème et fosfomycine à hautes doses. Une greffe de cornée fut effectuée secondairement, 3 mois plus tard. Cette observation illustre bien les problèmes posés par la conjonctivite à gonocoque de l’adulte. Extrêmement rare dans nos pays développés, elle reste largement méconnue des ophtalmologistes. Il s’agit d’une maladie sexuellement transmissible, résultant le plus souvent d’une auto-inoculation par manuportage à partir d’une infection génitale pré-existante. La survenue potentielle d’abcès cornéens marginaux d’évolution fulminante fait toute la gravité de cette affection et justifie un traitement antibiotique parentéral et une surveillance hospitalière.

Abstract

Gonococcal conjunctivitis complicated by perforating corneal abscess in an adult

We present a case of bilateral purulent conjunctivitis complicated by ocular perforation of the right eye secondary to fulminant corneal melt in a 29-year-old man. He developed urethritis after a sexual contact with a prostitute 3 weeks previously. Microbiological analyses of conjunctival and urinary cultures were positive for Neisseria gonorrhoeae resistant to penicillins, tetracyclines, and fluoroquinolones. Progression was favorable with a 15-day course of high doses of parenterally administered antibiotics associating imipenem and fosfomycin. Keratoplasty was done after 3 months. This observation is a good example of the problems raised by gonococcal conjunctivitis in adults. Extremely rare in developed countries, it remains widely unrecognized by ophthalmologists. It is a sexually transmitted disease usually resulting from autoinoculation from an infected genital site. The risk of marginal purulent corneal melt, which can lead to fulminant perforation, warrants prompt microbiological analysis and early parenteral antibiotic treatment.


Mots clés : Conjonctivite , Neisseria gonorrhoeae , abcès cornéen , perforation oculaire

Keywords: Conjunctivitis , Neisseria gonorrhoeae , corneal melt , ocular perforation


Plan



© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 30 - N° 7

P. -1 - septembre 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Neuromyélite optique de Devic survenue au cours d’une grossesse
  • F. Bencherifa, A. Bourassi, Z. Mellal, A. Berraho
| Article suivant Article suivant
  • Hétérochromie irienne associée à un syndrome de Claude Bernard-Horner acquis
  • J. Beynat, P. Soichot, S. Bidot, B. Dugas, C. Creuzot-Garcher, A. Bron

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité