Médecine

Paramédical

Autres domaines


Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) - 29/03/08

Doi : 10.1016/j.jgyn.2007.04.002 

A. Torre [1, 2 et 3],

H. Fernandez [1, 2, 3 et 4]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Résumé

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) est l'un des désordres hormonaux féminins les plus communs. Ses composants multiples — reproductifs, métaboliques, néoplasiques et cardiovasculaires — ont un impact majeur sur la santé publique. L'excès d'androgène et la résistance à l'insuline, probablement d'origine génétique, sont à la base d'une grande partie de la symptomatologie clinique. La résistance à l'insuline du SOPK semble s'accompagner d'un plus grand risque d'intolérance au glucose, de diabète de type 2, d'anomalies lipidiques et peut entraîner le développement de maladies cardiovasculaires. Le syndrome d'apnée de sommeil est de plus en plus décrit au cours de ce syndrome. L'infertilité, les troubles des règles et l'hirsutisme poussent souvent ces patientes à consulter. Une meilleure compréhension des mécanismes physiopathologiques a conduit à l'émergence de nouvelles options thérapeutiques augmentant la sensibilité à l'insuline. En dehors du désir de grossesse, la prise en charge vise à atténuer les stigmates de l'hyperangrogénie (traitement hormonal et cosmétique) et à corriger les facteurs de risques cardiovasculaires, respiratoires et gynécologiques. En cas d'infertilité par anovulation, la prise en charge devra être assurée par des praticiens entraînés en minimisant le risque de syndrome d'hyperstimulation ovarienne et de grossesse multiple. On proposera donc tout d'abord de simples règles hygiénodiététiques, puis une stimulation de l'ovulation par citrate de clomifène plus ou moins associé à la metformine, puis un drilling ovarien, un traitement chronic low dose par gonadotrophine et enfin une fécondation in vitro ayant parfois recours à la maturation in vitro des ovocytes.

Abstract

Abstract

Polycystic ovaries syndrome (PCOS) is one of the most common female hormonal disorders. Its multiple components — reproductive, metabolic, neoplasic and cardiovascular — have a major impact on the public health. Androgen excess and resistance to insulin, probably from genetic origin, are responsible for most of the clinical symptomatology. Resistance to insulin seems to be accompanied by a greater risk of glucose intolerance, type 2 diabetes, lipidic anomalies and can involve the development of cardiovascular diseases. In addition, sleep apnea syndrome is more progressively described in PCOS. Infertility, menses disorders and hirsutism often push these patients to consult their physician. A better understanding of the physiopathological mechanisms led to the emergence of new therapeutic options increasing the sensitivity to insulin. Besides the pregnancy wishes, cares aim to attenuate the marks of the hyper-androgenism (hormonal treatment and cosmetic) and to correct cardiovascular, respiratory and gynaecological risk factors. In case of infertility by anovulation, cares must be performed by trained experts to minimize the risk of ovarian hyper-stimulation syndrome and multiple pregnancies. A gradation from loose weight to clomiphene citrate ovulation induction, ovarian drilling, low dose gonadotropin, in vitro fertilisation, or in vitro maturation of oocytes should bring back good reproduction potential.


Mots clés : SOPK , Hyperandrogénie , Hirsutisme , Dyslipidémie , Diabète de type 2 , Hypertension artérielle , Syndrome métabolique , Cancer de l'endomètre , Apnée du sommeil , Infertilité par anovulation , Syndrome d'hyperstimulation ovarienne , Acétate de cyprotérone , Citrate de clomifène , Metformine , Gonadotrophines , Protocole « chronic low dose » , Maturation in vitro des ovocytes

Keywords: SOPK , Hyper-androgenism , Hirsutism , Dyslipidemia , Type 2 diabetes , Arterial hypertension , Metabolic syndrome , Endometrial cancer , Sleep apnea , Infertility by anovulation , Ovarian hyper-stimulation syndrome , Cyproterone acetate , Clomiphene citrate , Metformine , Gonadotrophines , Chronic low dose protocol , In vitro maturation of oocytes


Plan



© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° 5

P. 423-446 - septembre 2007 Retour au numéro
Article suivant Article suivant
  • Étude prospective comparative entre les techniques de césarienne de Joël-Cohen et de Mouchel
  • R. Le Dû, M. Bernardini, A. Agostini, C. Mazouni, R. Shojai, B. Blanc, M. Gamerre, F. Bretelle

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.