Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Aspects IRM du cancer de la prostate

Doi : 10.1016/j.lpm.2007.05.001 

Patrick Younes

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 12
Iconographies 10
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Points essentiels

L'IRM endorectale, devenue un examen fiable et rapide, constitue l'étape essentielle du bilan local du cancer de la prostate, quelles que soient les modalités thérapeutiques envisagées.

La spectroscopie IRM, technique en pleine évolution, permet de combiner des informations anatomiques et métaboliques utilisées pour la détection, le staging et le suivi post-thérapeutique du cancer de la prostate.

Chez les patients à biopsies négatives répétées, la spectroscopie et l'injection dynamique de gadolinium vont pouvoir détecter les localisations atypiques du cancer ayant échappé aux zones de biopsies systématisées.

La lympho-IRM par injection de particules superparamagnétiques (USPIO) va améliorer les performances diagnostiques dans la détection des métastases ganglionnaires.

Dans la planification des traitements conservateurs, l'IRM et surtout l'IRM spectroscopique va remplacer de plus en plus la tomodensitométrie.

Enfin, l'IRM endorectale de la prostate, la spectroscopie, et l'injection dynamique vont imager la récidive locale.

Abstract

Key points

Endorectal MRI, now a fast and reliable examination, is an essential part of the local work-up for prostate cancer, regardless of the treatment envisioned.

MRI spectroscopy, an actively maturing technique, makes it possible to combine anatomical and metabolic information that can be used for detection, staging, and posttreatment follow-up of prostate cancer.

In patients with repeated negative biopsies, spectroscopy and dynamic gadolinium injection will be able to detect atypical cancer sites that escape routine biopsies.

MRI of lymph nodes with ultrasmall superparamagnetic iron oxide (USPIO) injection will improve diagnostic performance in the detection of lymph node metastases.

In the planning of conservative treatment, MRI and especially spectroscopic MRI will increasingly replace computed tomography.

Finally, endorectal MRI of the prostate, spectroscopy, and dynamic injection will show local recurrences.


Plan



© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 36 - N° 12P3

P. 1935-1946 - décembre 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Pancréatite auto-immune
  • Philippe Lévy, Pascal Hammel, Philippe Ruszniewski
| Article suivant Article suivant
  • Les défis soulevés par la prévention de la transmission mère-enfant du VIH en Afrique
  • Renaud Becquet, Valériane Leroy

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité