Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Intérêt du fixateur externe dans le traitement des fractures de l'humérus : à propos de 23 fixateurs Orthofix®

C.  Chantelot 1 * ,  G.  Robert 1 ,  T.  Aihonnou 1 ,  G.  Gueguen 12 ,  H.  Migaud 1 ,  C.  Fontaine 12 *Correspondance et tirés à part : service d'orthopédie B, centre hospitalier universitaire, place de Verdun, 59037, Lille, France.

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 6
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Entre 1991 et 1998, 23 fractures de l'humérus ont été traitées par fixateur externe Orthofix®. L'âge moyen des patients était de 42 ans et le recul moyen de 55,5 mois. Le traumatisme initial consistait : 13 accidents de la voie publique, quatre chutes dans le cadre d'un accident domestique, deux accidents agricoles délabrants, deux accidents de sport, une agression et un traumatisme balistique. Le type de fracture a été classé selon la classification de l'AO. Nous avons utilisé la classification de Hackethal modifiée de la Caffinière pour classer la localisation. Nous avions une majorité de fractures du 1/3 moyen, du 1/3 inférieur et une majorité de fractures polyfragmentaires. A la révision la mobilité moyenne du coude était de 130°. Les mobilités moyennes de l'épaule étaient abduction 161°, rotation externe 69,5° et rotation interne 92,5°. Selon la classification de Stewart et Hundley, nous avions 8 excellents résultats, 7 bons résultats, 3 moyens et 2 mauvais. Nous n'avons constaté aucune paralysie radiale iatrogène. Pour deux patients dont un était déjà consolidé, il a été nécessaire de retirer le fixateur externe devant la mobilisation des fiches. Parmi les trois échecs : un patient qui a donc été repris devant la mobilité des fiches et le retard de consolidation ; 2 pseudarthroses reprises par plaque et greffe osseuse autologue. Le bilan radiologique, réalisé chez tous les patients à la révision, ne montrait pas de cal vicieux important. Par sa rigidité et la possibilité de dynamisation secondaire, ce fixateur garde notre préférence pour ce type de traitement. Nous avons considéré la consolidation acquise au moment de l'ablation du fixateur. Cela explique le long délai de consolidation dans cette étude inaugurale avec ce matériel.

Mots clés  : fixateur externe ; fracture ; humérus.

Abstract

From 1991 to 1998, 23 humeral fractures has been treated using the Orthofix® external fixator. Average age of the patient was 42 y and average follow-up 55.5 m. Initial trauma was: 13 traffic accidents, four falls at home, two devastating farming accidents, two sports accidents, one aggression and one gun accident. AO classification was used and location of the fracture was classified using Hackethal classification modified by de la Caffinière. Majority of fractures were located at the one-third distal humerus and the majority was also comminuted. At follow-up, elbow range of motion was 130°, shoulder range of motion 161°, external rotation 69.5°and internal rotation 92.5°. Using the classification of Stewart and Hundley, eight excellent, seven good, three fair and two bad results were obtained. There were no postoperative radial nerve palsy. Two external fixators had to be removed because of pin mobility. Failures were: non union and pin mobility in one patient which has to be reoperated on; two non unions have been grafted on and plated. There were no malunion in the postoperative X-rays. This device is our favourite for this type of injury because of its rigidity and the possibility of secondary dynamization. The external fixator was removed after union: this explains the long delay of union in our series.

Mots clés  : external fixation ; fracture ; humerus.



© 2002  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 21 - N° 2

P. 134-139 - 2002 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L'ostéotomie de réorientation de la selle trapézienne
  • Adalbert I. Kapandji, Urs F.A. Heim
| Article suivant Article suivant
  • Subperiosteal osteoid osteoma of the triquetrum mimicking an avascular necrosis
  • L. De Smet

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité