Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Candidose cutanée diffuse révélatrice de lymphome T cutané : 2 cas

Doi : AD-06-2006-133-6-0151-9638-101019-200518886 

T. DUONG [1],

S. INGEN-HOUSZ-ORO [1],

A. GAULIER [2],

A. PETIT [1 et 3],

L. DUBERTRET [3],

M. SIGAL-GRINBERG [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 5
Iconographies 7
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Au cours des déficits immunitaires, les candidoses peuvent être profuses, avec localisations cutanées et muqueuses multiples. Il est par contre exceptionnel qu'une candidose cutanée diffuse révèle une hémopathie. Nous rapportons deux observations de lymphome T cutané de présentation inhabituelle, révélé par une candidose cutanée profuse et sémiologiquement atypique.

Observations

Cas n° 1 :une femme de 72 ans consultait pour une éruption prurigineuse d'éléments circinés, serpigineux de la peau glabre, associés à des intertrigos multiples et une kératodermie palmoplantaire d'aggravation rapide. Tous les prélèvements mycologiques étaient positifs à Candida albicans. L'examen histologique d'une biopsie d'élément serpigineux montrait un aspect de candidose alors que la biopsie de la kératodermie montrait un aspect de mycosis fongoïde. Il existait une hyperleucocytose à 28 600 globules blancs/mm3 avec 14 p. 100 de cellules de Sézary, et la recherche d'un clone T circulant était positive. Le lymphome était traité par méthotrexate, mais la maladie évoluait en quelques mois vers un mycosis fongoïde transformé. La malade décédait de sepsis sévère.

Cas n° 2 :un homme de 60 ans consultait pour un érythème maculeux diffus du visage et du tronc, des intertrigos des grands et petits plis, des lésions érythémato-squameuses annulaires de la peau glabre et une polyadénopathie. Les prélèvements mycologiques étaient tous positifs à Candida albicans. Il existait une hyperleucocytose à 15 000 globules blancs/mm3 et 30 p. 100 de cellules de Sézary circulantes. L'examen anatomopathologique d'une biopsie cutanée réalisée sur l'érythème du tronc affirmait l'existence d'un mycosis fongoïde sous-jacent. La recherche de clone T sanguin et cutané était positive. Le malade était perdu de vue.

Discussion

Dans ces deux observations, le motif de consultation était une éruption profuse d'éléments érythémato-squameux circinés de la peau glabre avec intertrigos, dont tous les prélèvements mycologiques étaient positifs à Candida albicans. La découverte de cellules de Sézary circulantes a fait suspecter un lymphome T cutané sous-jacent, confirmé par la biopsie des lésions qui accompagnaient les lésions mycosiques. Les candidoses cutanées profuses se développent plus facilement sur un terrain d'immunodépression cellulaire. Les lymphomes T cutanés peuvent favoriser leur survenue par altération de la barrière cutanée mais aussi en affectant l'immunité cellulaire : hyperproduction d'IL10 et TGF-β, sécrétion accrue de récepteur soluble à l'IL2 (CD25), altération de la fonction des lymphocytes TCD8 suppresseurs.

Abstract

Extensive cutaneous candidiasis revealing cutaneous T-cell lymphoma: 2 cases.

Background

During the course of immunodeficiency diseases, severe candidiasis can occur with extensive cutaneous and mucous membrane lesions. However, blood dyscrasias are very rarely revealed by diffuse candidiasis. We report two case of cutaneous T-cell lymphoma revealed by extensive and atypical cutaneous candidiasis.

Patients and methods

Case No. 1:A 72-year-old woman presented a pruritic rash of circinate, serpiginous patches on glabrous skin and skinfolds with multiple intertrigo and rapidly worsening palmoplantar keratoderma. All mycological skin specimens tested positive for Candida albicans. Histological examination of a biopsy sample from a serpiginous patch revealed the presence of fungal elements while palmoplantar keratoderma biopsy showed an epidermotropic lymphocytic infiltrate in the superficial dermis evocative of mycosis fungoides. Blood tests showed a white cell count of 28 600/mm3 with 14% circulating Sezary cells and a T-cell clone. The T-cell lymphoma was treated with methotrexate, but the disease worsened a few months later, progressing to CD30- large T-cell pleomorphic lymphoma. The patient died of severe sepsis.

Case No 2:A 60-year-old man presented a macular rash over the face, trunk and skinfolds as well as erythematous scaly annular plaques of the glabrous skin with lymphadenopathy. Cultures of skin scrapings were all positive for Candida albicans. Blood tests showed a white cell count of 15 000/mm3 with 30% circulating Sezary cells. A trunk patch biopsy revealed the histological appearance of mycosis fungoides. There was a T-cell clone in the peripheral blood and skin.

Discussion

In both cases, the patients presented with widespread annular and erythematous scaly lesions of the glabrous skin and skinfolds with evidence of Candida albicans on fungal tests of all skin scrapings. The discovery of circulating Sezary cells on a systematic smear for hyperleukocytosis led us to suspect underlying cutaneous T-cell lymphoma, which was confirmed by biopsy of the skin lesions accompanying the mycoses. Widespread cutaneous candidiasis can occur in patients with cell-mediated immunodepression. Cutaneous T-cell lymphoma can enhance such candidiasis through interference with skin integrity and impairment of cell-mediated immunity, with large amounts of IL10 and TGF-β, increased secretion of soluble interleukin-2 receptors (CD25) and impaired CD8 suppressor cell function.


Plan



© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 133 - N° 6-7

P. 566-570 - juin 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Lèpre lépromateuse révélée par un œdème des mains
  • F. CHERIF, W. DAOUD, A. MASMOUDI, C. FENDRI, A. BEN OSMAN DHAHRI
| Article suivant Article suivant
  • Hyperplasie géante des glandes sébacées de la vulve
  • A. MASMOUDI, S. BOUASSIDA, L. AYADI, Y. ELLOUMI, A. KHABIR, T. BOUDAWARA, H. TURKI, A. ZAHAF

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité