Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Antagonistes des récepteurs Gp IIb/IIIa dans les syndromes coronaires aigus sans sus décalage du segment ST

Doi : AMCV-12-2007-100-12-0003-9683-101019-200705532 

V. Decalf [1],

L. Sabbah [1],

A. Lafont [1 et 2],

N. Danchin [1],

E. Durand [1 et 2]

Voir les affiliations
*
les 2 auteurs ont contribué équitablement à ce travail
*
les 2 auteurs ont contribué équitablement à ce travail

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Les antagonistes des récepteurs Gp IIb/IIIa (anti Gp IIb/IIIa) ont fait l’objet de nombreux travaux chez des patients présentant un syndrome coronaire aigu sans sus décalage du segment ST (SCA ST-). Les premières études (PRISM, PRISM-PLUS, PURSUIT, PARAGON, CAPTURE, GUSTO IV-ACS) ont été réalisées à la fin des années 90 et ont globalement démontré une réduction significative d’un critère combiné associant décès et survenue d’un infarctus du myocarde, notamment chez les patients présentant une élévation de la troponine et traités par angioplastie. Cependant, ces études ont été réalisées à une époque ou le clopidogrel n’était pas utilisé de façon routinière dans cette indication. Quatre études randomisées ont récemment réévaluée l’intérêt des antis Gp IIb/IIIa prescrits soit dès l’admission en USIC (ELISA-2, PRACTICE) soit en salle de coronarographie au moment de l’angioplastie (ADVANCE, ISAR-REACT 2) chez des patients présentant un SCA ST- prétraités par du clopidogrel en association avec de l’aspirine et de l’héparine. Les résultats de ces études suggèrent que les antis Gp IIb/IIIa initiés au début de l’angioplastie réduisent de façon significative un critère combiné associant décès, infarctus du myocarde et nécessité d’une revascularisation en urgence. Les études initiant l’anti Gp IIb/IIIa en USIC sont en revanche négatives, mais portaient sur de petits effectifs. Enfin, les résultats de l’étude ACUITY comparant la bivalirudine et les antis Gp IIb/IIIa dans cette indication, ont été récemment publiés. La bivalirudine semble faire jeu égal avec les antis Gp IIb/IIIa sur un critère d’évaluation ischémique, mais diminue de façon significative la survenue d’un accident hémorragique.

Abstract

Gp IIb/IIIa receptor antagonists in acute coronary syndromes with no ST elevation

Gp IIb/IIIa receptor antagonists have been the subject of much work in patients presenting with acute coronary syndrome with no ST elevation (ACS ST-). The initial studies (PRISM, PRISM-PLUS, PURSUIT, PARAGON, CAPTURE, GUSTO IV-ACS) were performed at the end of the 1990s and universally showed a significant reduction in an endpoint combining death and myocardial infarction, especially in patients with an elevation of troponin and treated by angioplasty. However, these studies were performed at a time when clopidogrel was not being used regularly for this indication. Four randomised studies have recently re-evaluated the significance of Gp IIb/IIIa blockers prescribed either on admission to coronary intensive care (ELISA-2, PRACTICE) or in the coronary angiography suite during angioplasty (ADVANCE, ISAR-REACT 2) in patients presenting with ACS ST- pre-treated with clopidogrel in association with aspirin and heparin. The results of these studies suggest that Gp IIb/IIIa blockers initiated at the start of angioplasty significantly reduce an endpoint combining death, myocardial infarction and the need for emergency revascularisation. On the other hand, studies in which Gp IIb/IIIa blockers are initiated in coronary intensive care have been negative, but they have only been carried out on small numbers. The results of the ACUITY study comparing bivalirudin and Gp IIb/IIIa blockers in this context have recently been published. Bivalirudin seems to compare well with Gp IIb/IIIa blockers in terms of ischemia, but it significantly reduces the occurrence of hemorrhagic events.


Mots clés : Anti Gp IIb/IIIa , clopidogrel , bivalirudine , infarctus du myocarde


Plan


*
les 2 auteurs ont contribué équitablement à ce travail
*
les 2 auteurs ont contribué équitablement à ce travail



© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 100 - N° 12

P. 1006-1012 - décembre 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Recommandations et autorisation de mise sur le marché : quel impact médico-légal ?
  • F. Claudot, Y. Juillière, H. Coudane
| Article suivant Article suivant
  • Aspects Génétiques des Valvulopathies
  • F. Kyndt, S. Le Scouarnec, P. Jaafar, J.-P. Gueffet, A. Legendre, J.-N. Trochu, V. Jousseaume, A. Chaventré, J.-J. Schott, H. Le Marec, V Probst

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité