Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


neuroradiologie - IRM des malformations de l’hippocampe dans l’épilepsie temporale réfractaire

Doi : JR-01-2005-86-1-C1-0221-0363-101019-200500079 

B Peltier [1],

Ph Hurtevent [2],

G Trehan [1],

Ph Derambure [2],

J-P Pruvo [1],

G Soto-Ares [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Materials and methods. MR imaging findings in 97 patients suffering from medically intractable temporal epilepsy were prospectively evaluated during the preoperative evaluation of surgical candidates. The MR imaging protocol included oblique coronal slices perpendicular to the temporal lobes using high resolution T2 weighted (HR TSE T2), Fluid attenuated inversion recovery (FLAIR) and inversion-recovery (IR) images. This protocol has been completed by axial FLAIR images and axial and sagittal IR images of the whole brain. Coronal HR TSE T2 images were performed in 50 healthy control subjects. Cerebral lesion and hippocampal morphology were evaluated in both groups.

Results. Fourteen patients (14%) showed hippocampal morphological modification. The most frequent and specific findings were the lack of visualization of the internal hippocampal structure (lack of linear T2 hypointensity within the hippocampus) and the abnormal shape (pyramidal, vertically oriented or globular-shaped). Other signs were: abnormal position of the hippocampus (medially located hippocampus) and vertical collateral sulcus. Cases without visualization of the internal structure of the hippocampus were considered as a complete form of HM and were correlated with temporal epilepsy. A vertical collateral sulcus was also observed in some control group subjects.

Conclusion. Complete forms of HM could be considered as epileptogenic lesions. Nevertheless, interpretation of the incomplete form is delicate: the abnormal angle of the collateral sulcus can be encountered in healthy subjects and could therefore be considered a normal variant.

Objectifs. Lors du bilan morphologique réalisé par IRM chez les patients ayant une épilepsie temporale réfractaire, certaines anomalies de forme de l’hippocampe ont été individualisées. Leur prévalence est inconnue et leur relation avec l’origine des crises n’est pas établie. Le but de cette étude est de préciser la sémiologie IRM et de déterminer l’incidence de ces anomalies, appelées malformations hippocampiques, dans un groupe de patients porteurs d’une épilepsie temporale et dans un groupe de sujets témoins afin de comprendre leur signification.

Matériels et méthodes. Il s’agit d’une étude prospective sur 97 patients atteints d’épilepsie temporale réfractaire pour lesquels une IRM a été réalisée dans la phase de sélection pré-chirurgicale. Le protocole comportait des coupes coronales obliques sur les lobes temporaux en pondération T1 inversion récupération, T2 haute résolution (HR) et FLAIR complétées par des séquences FLAIR axial et en inversion récupération axiale et sagittale sur l’ensemble de l’encéphale. Chez 50 sujets témoins ayant participé au protocole il a été réalisé des coupes coronales obliques en T2HR. Les deux groupes ont été évalués à la recherche d’une lésion encéphalique et d’anomalie morphologique de l’hippocampe. Les différents critères retenus pour le diagnostic de malformation hippocampique étaient :un hippocampe médialisé et/ou de forme pyramidale, un sillon collatéral verticalisé, une perte de la visibilité des structures internes.

Résultats. Quatorze patients (14 %) présentaient des modifications structurales des formations hippocampiques. Les anomalies les plus représentées étaient la forme pyramidale (n = 13) et la verticalisation des sillons collatéraux (n = 13). D’autre anomalies étaient décrites, comme la position de l’hippocampe (anormale, médialisé) (n = 5) et un stratum radiatum non visualisé (n = 3). Les malformations hippocampiques dans leur forme la plus complète avec perte de visualisation de la structure interne (absence d’hyposignal linéaire en T2) étaient corrélées au foyer électrique (n = 3). La verticalisation du sillon collatéral a également été retrouvée da ns 6 % (n = 3) des sujets témoins, ainsi qu’une forme pyramidale dans 4 % (n = 2). En revanche les structures internes étaient toujours visualisées.

Conclusion. Les formes complètes de malformation hippocampique avec perte de visualisation de la structure interne de l’hippocampe pourraient être considérées comme des lésions épileptogènes à part entière. Cependant, l’interprétation des formes incomplètes reste difficile. En effet, la verticalisation du sillon collatéral ainsi qu’un hippocampe de forme pyramidale sont retrouvés chez le sujet sain et pourraient, en conséquence, être considérés comme des variantes de la normale.

Abstract

MRI of hippocampal malformations in patients with intractable temporal lobe epilepsy

Objective. In some patients with temporal lobe epilepsy, recent MRI studies have revealed several morphological features indicative of discrete hippocampal malformation (HM). Its prevalence is unknown and the relationship between the HM and the origin of seizures has never been investigated. Our purpose is to define the MRI findings of this new entity and to determine its incidence in a group of patients and in a control group in order to evaluate its clinical significance.


Mots clés : IRM , Hippocampe , Épilepsie temporale , Épilepsie réfractaire , Épilepsie partielle , Malformation

Keywords: MRI , Hippocampus , Epilepsy, temporal , Epilepsy, intractable , Epilepsy, partial , Malformation


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 86 - N° 1-C1

P. 69-75 - janvier 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • digestif - Drainage radiologique des collections pelviennes : résultats chez 42 malades
  • DH Bonnel, FE Cornud, CL Liguory, JF Lefebvre, FE Dazza
| Article suivant Article suivant
  • vasculaire - Traitement endovasculaire d’une rupture de pontage aortique
  • V Vidal, P Amabile, A Jacquier, T Pascal, F Chapon, G Rollet, T Le Corroller, JY Gaubert, P Champsaur, G Moulin, P Piquet, JM Bartoli

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité