Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L’ostéochondrite disséquante du genou chez l’enfant et l’adolescent. Notre expérience à propos de 32 cas

Doi : 10.1016/j.jts.2007.11.002 

W. Razakandretsa a, O. Vanel a, S. Bourelle a, A. Afifi a, J. Cottalorda a b 

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 6
Iconographies 5
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’ostéochondrite disséquante des condyles fémoraux est une lésion rare. Son étiopathogénie demeure encore inconnu. Cette étude rétrospective, issue d’une série pédiatrique, a analysé 32 lésions chez 28 enfants. Tous les enfants concernés exerçaient une activité sportive. L’ostéochondrite disséquante peut être grave sur le plan fonctionnel et grever l’avenir sportif de l’enfant. La symptomatologie clinique a été pauvre. Les circonstances de découverte étaient essentiellement représentées par une douleur atypique du genou. Le diagnostic a été confirmé par une radiographie standard révélant une lésion spécifique d’aspect variable, pouvant aller d’un simple trait suspect à une grosse perte de substance au niveau des condyles fémoraux. Les classifications utilisées ont été celles de Bedouelle, de Cahill ainsi que celle de Harding. Le plus souvent, la pathologie a été diagnostiquée à un stade précoce (stade I et II de Bedouelle). Les examens d’imagerie (imagerie par résonnance magnétique [IRM], arthroscanner) ont été décidé au cas par cas, pour un bilan lésionnel ou pour le choix de la thérapeutique. La mise en décharge simple avec un arrêt strict du sport a donné des résultats satisfaisants tant cliniques que radiologiques dans notre étude. La chirurgie a été exceptionnelle. Le pronostic est habituellement bon chez l’enfant sous réserve d’une prise en charge adaptée en ne laissant pas passer l’heure de la chirurgie. Le sport pratiqué de façon excessive, intense (sport de compétition) est reconnu comme un facteur de risque majeur.

Abstract

Osteochondritis dissecans (OCD) rarely involves the femoral condyle and affects especially the athletes. Etiology of OCD remains enigmatic. This retrospective study analyzed 32 cases (28 children) stemming from a paediatric series. All the concerned children exercised a sports activity. OCD can be grave on the functional plan and burden the sports future of the child. The clinical symptomatology was poor. The circumstances of discovery were essentially represented by an atypical pain of the knee. The diagnosis was confirmed by a standard radiography revealing a specific hurt of variable aspect, being able to go of a simple suspect line to a big loss of substance at the level of the femoral condyles. The used classifications were the ones of Bedouelle, Cahill, as well as Harding one. Mostly, the pathology was diagnosed at a premature stage I and II of Bedouelle. The examinations of imaging (Magnetic Resonance Imaging [MRI], CT scan) were individually decided to explore the lesion or for a choice of the therapeutics. The stake in simple discharge with a strict stop of the sport gave satisfactory results so clinical as radiological in our study. The surgery was exceptional. The forecast is usually good at the childʼs subject to an adapted coverage by not allowing passing the hour of the surgery. The sport practised in an excessive, intense way (competitive sport) is recognized as a major risk factor.


Mots clés : Adolescent, Enfant, Genou, Ostéochondrite

Keywords : Adolescent, Child, Knee, Osteochondritis


Plan


© 2007  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 25 - N° 1

P. 11-16 - février 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Intérêt des infiltrations du « mur méniscal » par les corticoïdes dans les douleurs méniscales du genou. À propos de 214 cas
  • M. Bouvard, A. Juret
| Article suivant Article suivant
  • Contrôle de l’équilibre et port unilatéral d’une orthèse rigide de cheville. Partie I : effets sur des sujets sains évalués debout en unipédie
  • P. Rougier, S. Brugière, T. Gallois-Montbrun, N. Genthon, E. Bouvat

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité