Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Stratégies de coping des patients douloureux : adaptation française du coping strategies questionnaire (CSQ-F) - 23/04/08

Pain coping strategies: French adaptation of the coping strategies questionnaire (CSQ-F)

Doi : 10.1016/j.encep.2006.11.002 
S. Irachabal a, , M. Koleck b, N. Rascle b, M. Bruchon-Schweitzer b
a Département carrières sociales, IUT 2, université Pierre-Mendés-France, Grenoble-II, place Doyen-Gosse, 38031 Grenoble cedex, France 
b Équipe de psychologie de la santé, laboratoire de psychologie EA3662, université Victor-Segalen, Bordeaux II, 33076 Bordeaux cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le coping strategies questionnaire de Rosenstiel et Keefe (CSQ) est l’outil le plus fréquemment utilisé pour évaluer les stratégies de coping spécifiques à la douleur. Trois équipes, Tuttle et al. [Rehabil Psychol 36 (1991) 179–187], Swartzman et al. [Pain 57 (1994) 311–316], Robinson et al. [Clin J Pain 13 (1997) 43–49] ont examiné la structure factorielle des sous-échelles du CSQ elles-mêmes et ont obtenu cinq ou six facteurs. Une analyse structurale confirmatoire a montré la supériorité du modèle en six facteurs dans un échantillon de 472 douloureux chroniques américains (Riley et al. [Clin J Pain 13 (1997) 156–162]). Dans notre étude, nous avons testé la structure factorielle de l’adaptation française du CSQ dans une population de 330 patients douloureux chroniques. L’analyse factorielle confirmatoire a permis de démontrer la pertinence du modèle de Robinson et al. [Clin J Pain 13 (1997) 43–49] constitué des facteurs prière, réinterprétation, ignorance, dramatisation, distraction et auto-encouragements. Cependant, le facteur auto-encouragements caractérisé par une consistance interne trop faible dans nos analyses a été supprimé. La solution retenue dans notre échantillon n’est donc composée que de cinq facteurs. Cette étude confirme la stabilité de la structure factorielle du CSQ quelle que soit la culture de la population étudiée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Background

Many studies have shown that the strategies used to cope with chronic pain play a very important role in the adjustment to the pathology and to its effects (emotional distress, physical and psychosocial impairment, and quality of life). Among the methods assessing coping with pain, the most widely used instrument at present is the coping strategies questionnaire (CSQ) developed by Rosenstiel and Keefe, [Pain 17 (1983) 33–44]. This questionnaire is composed of 48 items distributed in eight subscales each including six items: diverting attention, reinterpreting pain sensations, coping self-statements, ignoring pain sensations, praying and hoping, catastrophizing, increasing activity level, and increasing pain behaviour. Most studies examining the factor structure of the CSQ have used the scores of its eight prior theoretically derived scales rather than the 48 items. Three studies, Tuttle et al. [Rehab Psychol 36 (1991) 179–187], Swartzmann et al. [Pain 54 (1994) 311–316; Robinson et al. [Clin J Pain 13 (1997) 43–49] have examined the factor structure of the CSQ from the 48 original items on the questionnaire and have yielded five or six factors. A structural confirmatory analysis showed the superiority of the six-factor model [Clin J Pain 13 (1997) 156–162]: distraction, catastrophizing, ignoring pain sensations, distancing from pain, coping self-statements and praying. The present study aimed at measuring the internal consistency and the construct validity of the French version of the CSQ.

Method

The CSQ was translated into French with the forward and backward translation procedure. To evaluate internal consistency, Cronbachʼs alphas were computed. Construct validity of the questionnaire was estimated through confirmatory factor analysis (CFA) in a sample of 330 chronic pain patients (71% of women): 40.3% suffered from low back pain, 33.6% from headaches and 26.1% from neuropathic pain. The three factor structures previously proposed in the literature were tested using the LISREL 8.3 structural equation-modelling program developed by Jöreskog and Sörbom, [Lisrel 8: userʼs reference guide, Chicago: Scientific Software International, 1993].

Results

The CFA performed on the three models of factor structures of the CSQ previously reported confirms the best fit of the six-factor model by Robinson et al. [Clin J Pain 13 (1997) 43–49] in our sample. However, the coping self-statements factor, whose internal consistency was too weak in our analysis (Cronbachʼs =0.57), was eliminated. We therefore retained only five factors in our sample. The French version of the CSQ (CSQ-F) is composed of 21 items belonging to five factors: distraction, catastrophizing, ignoring pain sensations, reinterpreting pain sensations, and praying.

Conclusions

The present study indicates that the internal consistency and the construct validity of the French version of the CSQ were adequate, and contributes to demonstrate the stability of the factor structure of the CSQ across samples. The 21-item French adaptation of the CSQ (CSQ-F) appears to be a very interesting tool because it facilitates the use of this questionnaire, not only for research but also in the clinical assessment of the patients suffering from chronic pain.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Douleurs chroniques, Coping strategies questionnaire, Analyse structurale confirmatoire

Keywords : Chronic pain, Coping strategies questionnaire, Confirmatory factor analysis


Plan


© 2007  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 1

P. 47-53 - janvier 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Échelle d’ajustement dyadique : intérêts cliniques d’une révision et validation d’une version abrégée
  • P. Antoine, V. Christophe, J.-L. Nandrino
| Article suivant Article suivant
  • Mortalité et causes de décès dans la schizophrénie : étude prospective entre dix et 14 ans d’une cohorte de 150 sujets
  • G. Loas, A. Azi, C. Noisette, V. Yon

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.