Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Epidémiologie du cancer bronchique primitif pris en charge dans les centres hospitaliers généraux français - 24/04/08

Doi : RMR-12-2002-19-6-0761-8425-101019-ART12 

F. Blanchon [1],

M. Grivaux [1],

T. Collon [2],

M. Zureik [3],

H. Barbieux [4],

M. Bénichou-Flurin [5],

J.L. Breton [6],

D. Coëtmeur [7],

B. Delclaux [8],

B. Asselain [9],

J. Piquet [2]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Le Collège des Pneumologues des Hôpitaux Généraux a mené une étude dans le but de mieux connaître les spécificités et les modalités de prise en charge des patients atteints de cancer bronchique primitif au sein des centres hospitaliers généraux en France.

Matériel et méthodes

Il s'agit d'une étude épidémiologique descriptive, de type prospectif, portant sur tous les nouveaux cas de cancer bronchique primitif histologiquement prouvé, diagnostiqués pendant l'année 2000 au sein des hôpitaux généraux. Les données étaient recueillies par questionnaire standardisé avec contrôle de l'exhaustivité.

Résultats

Cent trente-sept centres ont inclus 5 667 malades, âgés en moyenne de 64,3 ans, dont 16 % de femmes. 7,2 % des patients étaient des non-fumeurs (avec une fréquence de 32,3 % de non fumeurs chez les femmes) et 40,3 % d'anciens fumeurs. Histologiquement, il existait 16,9 % de cancers à petites cellules, 40 % de cancers épidermoïdes (43,1 % chez les hommes versus 23,4 % chez les femmes, p < 0,0001), 30,1 % d'adénocarcinomes (27,2 % chez les hommes versus 45,3 % chez les femmes, p < 0,0001). Les stades III et IV représentaient 77,1 % des cas de cancers non à petites cellules, et les stades diffus, 66,8 % des cas de cancer à petites cellules, sans différence entre les sexes.

Conclusion

Les pneumologues des hôpitaux généraux prennent en charge plus du quart des cancers bronchiques attendus annuellement en France. Le nombre de femmes atteintes est élevé avec un pourcentage important de non fumeuses et d'adénocarcinomes.

Abstract

Bronchial carcinoma in the general hospital

Introduction

The College of General Hospital Respiratory Physicians have conducted a study aimed at a better understanding of the details and modalities of management of patients suffering from bronchial carcinoma in general hospitals in France.

Materials and methods

A prospective epidemiological study was carried out on all the new cases of histologically proven bronchial carcinoma seen in general hospitals in the year 2000. The data were collected by a standardised questionnaire.

Results

137 centres of investigation identified 5 667 patients, mean age 64.3 years, of whom 16% were women. 7.2% of patients were non smokers (with an incidence of 32.3% non-smokers among the women) and 40.3% were ex-smokers. Histologically 16.9% were small cell carcinomas, 40% squamous carcinomas (43.1% among the men, 23.4% among the women, p < 0.0001), 30.1 % adenocarcinomas (27.2% among the men, 45.3% among the women, p < 0.0001).

77.1% of non small cell carcinomas were stages III and IV, and 66.8% of small cell carcinomas were disseminated, with no difference between the sexes.

Conclusion

Respiratory physicians in general hospitals manage more than a quarter of the cases of bronchial carcinoma seen annually in France. The number of women affected is high with a significant percentage of non-smokers and adenocarcinomas.


Mots clés : Cancer bronchique , Epidémiologie , Hôpitaux généraux , Tabagisme , Prise en charge

Keywords: Bronchial carcinoma , Epidemiology , General hospitals , Smoking , Management


Plan



© 2002 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 19 - N° 6

P. 727-734 - décembre 2002 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Stratégie de prise en charge des nodules pulmonaires
  • F. Laurent, J. Rémy,
| Article suivant Article suivant
  • La prévalence de l'asthme et de la rhinite est-elle différente selon la présence d'un animal domestique ?
  • H. Prodanovic, C. Raherison, J.-M. Vernejoux, J.-M. Tunon de Lara, A. Taytard

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.