Médecine

Paramédical

Autres domaines


La dystocie vraie des épaules : analyse de 14 cas traités par la manœuvre de Jacquemier - 06/05/08

Doi : 10.1016/j.jgyn.2007.12.008 
A. Collin, X. Dellis, R. Ramanah, L. Courtois, J.-L. Sautière, A. Martin, R. Maillet, D. Riethmuller
Clinique universitaire de gynécologie, d’obstétrique et de la reproduction, CHU de Besançon, avenue du 8-Mai-1945, 25030 Besançon cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

La dystocie des épaules est une complication redoutable de l’accouchement par voie vaginale pouvant entraîner des lésions du plexus brachial parfois irréversibles, voire le décès néonatal. À la différence de la plupart des séries, nous définissons strictement la dystocie des épaules comme l’enclavement des deux épaules fœtales au-dessus du détroit supérieur, situation ne pouvant être résolue que par une manœuvre sur le bras postérieur (la référence étant la manœuvre de Jacquemier). Le but de cette étude était d’analyser une série personnelle de cette complication avec sa morbimortalité maternelle et néonatale ; et de comparer d’éventuels facteurs de risques identifiés à ceux déjà développés dans la littérature.

Matériel et méthodes

Étude observationnelle rétrospective sur une série de 14 cas de dystocie vraie des épaules (DVE) étant survenue dans notre service entre le 1er janvier 1995 et le 1er janvier 2007. La DVE était diagnostiquée au cours d’un dégagement céphalique laborieux par l’absence d’engagement des deux épaules fœtales et la nécessité de réaliser une manœuvre de Jacquemier. Étaient notés l’existence d’un diabète gestationnel, les anomalies de déroulement du travail, la suspicion et l’existence d’une macrosomie fœtale, les extractions instrumentales et les complications néonatales.

Résultats

L’incidence était voisine de 1 ‰. La multiparité, une prise de poids supérieure à 15kg et le diabète gestationnel n’étaient pas sur-représentés dans cette série. Seuls 20 % des nouveau-nés étaient macrosomes et la moitié avait un poids de naissance de moins de 4000g. Dans 80 % des cas, une extraction instrumentale a été pratiquée. Les lésions du plexus brachial touchaient 20 % des nouveau-nés et tous étaient résolutifs, aucune fracture n’a été observée, un enfant est décédé dans les suites d’une dystocie irréductible.

Conclusion

Cette série confirme que l’incidence de la DVE est faible, que sa survenue est majoritairement non prévisible alors même qu’il existe des facteurs de risques identifiables. La réalisation d’une extraction instrumentale apparaît très fréquemment associée à la survenue de cette complication et la décision d’une extraction doit donc tenir compte de l’existence de signes d’alerte de dystocie des épaules en particulier s’ils sont associés. Malgré la sévérité de nos cas de dystocie, puisque ne relevant que les cas de dystocies vraies, les complications observées semblent être similaires aux données de la littérature qu’elle englobe également les fausses dystocies.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objective

Shoulder dystocia is a dreadful complication of vaginal deliveries since it can be responsible of brachial plexus palsies and even neonatal deaths. Unlike most studies, we defined shoulder dystocia as the enclosing of fetal shoulders above the superior strait (cavity station of 1cm) and situations being resolved only by delivery of the posterior arm (Jacquemierʼs maneuver). The purpose of this study was to analyze cases of shoulder dystocia in terms of maternal and neonatal complications and to compare risk factors with those identified in the literature.

Material and methods

We conducted a retrospective study of 14 cases of severe shoulder dystocia (SSD) which occurred at our hospital between January 1995 and January 2007. TSD was diagnosed in the absence of engagement of both fetal shoulders requiring recourse to Jacquemierʼs maneuver for delivery. Any gestational diabetes, abnormal progression of labour, suspicion or existence of fetal macrosomia, instrumental delivery, and neonatal complications were noted.

Results

The incidence of SSD was around 1‰. Multiparity, weight gain greater than 15kg and gestational diabetes were moderately present in our study group. Only 20% of neonates were macrosomic and 50% had a birth-weight of less than 4000g. In 80% of cases, an instrumental extraction was practised. Brachial plexus injuries affected 20% of neonates, no fracture was observed, one child died following an unresolved SSD.

Conclusion

This series shows that the incidence of SSD is rare and difficultly predictable even though identified risk factors exist. However, an instrumental extraction seems frequently associated with SSD and any extraction should take into account the presence of known risk factors. In spite of the severity of our cases of shoulder dystocia, complications found seemed to be similar to those observed in the literature.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Dystocie des épaules, Manœuvre de Jacquemier, Ventouse obstétricale, Plexus brachial

Keywords : Shoulder dystocia, Vacuum extraction, Posterior arm, Brachial plexus


Plan


© 2008  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 37 - N° 3

P. 283-290 - mai 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Extraction instrumentale par spatules de Thierry : évaluation du risque périnéal en fonction du dégagement
  • L. Courtois, P. Becher, D. Maticot-Baptista, A. Cour, B. Zurlinden, P. Millet, Y. Maisonnette-Escot, D. Riethmuller, R. Maillet
| Article suivant Article suivant
  • Enseigner la relation médecin–malade en gynécologie obstétrique par des séances de jeu de rôle
  • X. Deffieux, E. Faivre, R. Frydman, M.-V. Senat

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.