Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Syndrome des vestibulites vulvaires : étude anatomoclinique de 14 cas

Doi : 10.1016/j.annder.2008.02.015 

C. Perrigouard a b, A. Dreval c, B. Cribier a b, D. Lipsker a  b

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 6
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Le syndrome des vestibulites vulvaires (VVS) est une maladie fréquente qui, caractérisée par une dyspareunie superficielle, touche la femme jeune et entraîne un fort retentissement psychologique. Les descriptions anatomopathologiques de la littérature sont controversées.

Malades et méthodes

Nous avons étudié d’un point de vue anatomoclinique 14 femmes jeunes souffrant de VVS. Nous avons réalisé chez ces femmes des biopsies vestibulaires au pourtour de l’orifice d’abouchement de la glande de Bartholin et les avons étudiées selon 25 plans de coupe parallèles après inclusion et coloration standard et par le PAS.

Résultats

Les femmes étaient âgées de 26 ans en moyenne et le VVS évoluait depuis 30 mois en moyenne. Nous avons constaté un important infiltrat inflammatoire du chorion de la muqueuse vestibulaire constitué majoritairement de cellules mononucléées. Il existait une disposition remarquable de cet infiltrat inflammatoire, périglandulaire, avec parfois des images d’exocytose au sein de l’épithélium glandulaire et des canaux excréteurs.

Discussion

La majorité des études rapportent, chez les femmes porteuses d’un VVS, l’existence d’un infiltrat inflammatoire chronique de la muqueuse vestibulaire vulvaire, prédominant autour des glandes vestibulaires mineures. Nous avons pu constater le même type d’image dans notre étude. L’existence d’une exocytose des cellules inflammatoires dans l’épithélium des glandes vestibulaires mineures et/ou dans leurs canaux excréteurs n’a jamais été décrite et apporte un argument supplémentaire pour l’individualisation de l’entité VVS.

Summary

Background

Vulvar vestibulitis syndrome (VVS) is one of the most frequent causes of superficial dyspareunia in young women. VVS has a pronounced psychological impact. The results of pathological studies published thus far are controversial.

Patients and methods

Fourteen women with VVS were included in this study and underwent vestibular biopsy. Vulvar biopsies were taken from the orifice of Bartholinʼs gland. The biopsy samples were stained with a standard stain and PAS and 25 serial sections were prepared for each specimen.

Results

The mean patient age was 26 years and VVS had been present for a mean 30 months. Extensive inflammation of mononuclear cells was observed in the vulvar chorionic epithelium. This inflammation was seen mainly around the minor vestibular glands. Mild exocytosis of lymphocytes was noted in the vestibular glands and ducts.

Discussion

Most studies concerning this disease report chronic inflammation of the vulvar vestibular mucosa. This inflammation is seen mainly around the minor vestibular glands. We report the same pattern in our study. Moreover, we observed some exocytosis into the epithelium of minor vestibular glands and the excretory duct. This aspect has not been reported to date, further supporting the individual nature of this entity.


Mots clés : Syndrome des vestibulites vulvaires, Dyspareunie

Keywords : Vulvar vestibulitis syndrome, Dyspareunia


Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 135 - N° 5

P. 367-372 - mai 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Incidence des Staphylococcus aureus résistants à la méticilline dans les infections cutanées de l’enfant survenues en milieu communautaire : étude rétrospective 2000–2005
  • T. Hubiche, D. Duchemin, P. Lehours, F. Boralevi, A. Taïeb, C. Léauté-Labrèze
| Article suivant Article suivant
  • Maladie de Verneuil : étude rétrospective chez 93 malades traités chirurgicalement
  • F. Bordier-Lamy, J.-P. Palot, F. Vitry, P. Bernard, F. Grange

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité