Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Sexualité durant le mois de Ramadan - 11/06/08

Sexuality during Ramadan

Doi : 10.1016/j.sexol.2007.01.003 
S. Berrada  : MD, S. Dorhmi : MD, L. Bouhaouli : MD, N. Kadri : MD
Centre psychiatrique universitaire Ibn-Rochd, rue Tarik-Ibn-Ziad, Casablanca, Maroc 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Lors du mois de Ramadan, les musulmans jeûneurs s’abstiennent de nourriture, de boissons et d’activité sexuelle du lever au coucher du soleil. L’objectif de cette étude est d’explorer des paramètres de l’activité sexuelle et ses dysfonctions au cours du mois de Ramadan en comparaison à une période habituelle. L’instrument était un hétéroquestionnaire établi par les auteurs. Les données ont été collectées une semaine avant Ramadan (S1), la première (S1) et la quatrième semaine du mois de Ramadan (S4). L’échantillon comportait 113 personnes dont 58% de femmes. La moyenne d’âge était de 34,41±7,33 ans, 72,6% des sujets étaient mariés avant le Ramadan, la fréquence des rapports sexuels était de deux à trois fois par semaine pour 56% des enquêtés alors qu’ils ne représentaient plus que 29% à S4. Seize pour cent n’ont eu aucune activité sexuelle durant le mois de jeûne alors que 100% de l’échantillon a eu au moins un rapport sexuel le mois précédent. Les résultats statistiquement significatifs (p<0,01) ont concerné la satisfaction de la vie sexuelle avec 50,4% des enquêtés qui étaient extrêmement satisfaits de leur vie sexuelle en S1 alors qu’ils étaient 34,5% à l’être en S4; la durée du rapport sexuel sans les préliminaires (min) était en moyenne de 14,58±7,93 min en S1 alors qu’elle était de 11,42±8.02 min; l’impact négatif de l’abstinence concernait 8,8% des sujets en S1 et concernait 26,5% des sujets en S4 et la dysfonction de l’éjaculation touchait 10,6% en S1 et 14,2% en S4. Les résultats de cette enquête suggèrent une perturbation de la vie sexuelle lors du mois de Ramadan. Plusieurs hypothèses sur les habitudes socioculturelles spécifiques à ce mois sont discutées par les auteurs.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

During Ramadan, Muslims abstain from food, drink and sex from sunrise to sunset. The aim of the study is to explore the effect of fasting on sex life and dysfunctions compared to the non-Ramadan period. The tool was a hetero-questionnaire drafted by the authors. The criteria of sexual dysfunction were those of DSM IV classification. Data were collected one week before Ramadan (W1), then the first (W1) and the fourth week during Ramadan (W4). One hundred and thirteen persons were included (58% women). Mean age was 34.41±7.33 years, 72.6% were married. The frequency of sexual intercourse was 2 to 3 times per week for 56% before Ramadan whereas it was 29% to the fourth week of this month. Sixteen per cent did not have sexual intercourse during Ramadan whereas 100% of the sample had sexual intercourse on at least one occasion the month before. Statistically significant results (p<0.01) concerned satisfaction with sex life, with 50.4% of the sample extremely satisfied with their sexual life on W-1 and 34.5% on S4; the mean duration of sexual intercourse without preliminaries (min) was 14.58±7.93 min on W-1 and 11.42±8.02 min on S4; negative impact of abstention concerned 8.8% of subjects on W-1 and concerned 26.5% on S4 and ejaculation dysfunction affected 10.6% on W-1 and 14.2% on W4. Results suggest a disturbed sex life during Ramadan. Authors discuss the hypothesis by which this is related to specific social and cultural aspects of Ramadan.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Resumen

Durante el mes del ramadan, los musulmanes que ayunan, se abstienen de comida, de bebidas y de actividad sexual desde el amanecer hasta el anochecer. El objetivo de este estudio es explorar parámetros de actividad sexual y sus disfunciones sexuales a lo largo del mes del ramadan comparándolo con un periodo ordinario. La herramienta ha sido un hetero-cuestionario establecido por los autores. Los resultados han sido recogidos una semana antes del ramadan (S-1), la primera (S1) y la cuarta semana del mes del ramadan (S4). La muestra comprendía 113 personas, de las cuales 58 eran mujeres. La media de edad fué de 34.41±7.33 años y el 72.6% de los sujetos estaban casados. Antes del ramadan, la frecuencia de las relaciones sexuales era de 2 a 3 veces por semana para el 56% de los encuartados, que correspondían al 29% de las encuestas realizadas en la cuarta semana (S4). El 16% no tuvieron ninguna actividad sexual durante el mes de ayuno, mientras que el 100% de la muestra, ha tenido al menos una relación sexual durante el mes previo. Los resultados estadísticos significativos (p<0.01) se correspondieron con una satisfacción sexual del 50.4%, que respondían a una satisfacción sexual plena en S1, mientras que 34.5% lo eran en S4. La duración del encuentro sexual sin los preliminares en minutos, fue como media de 14.58±7.93 en S1 y de 11.42±8.02 min en S4. El impacto negativo de la abstinencia concernió al 8.8% de los sujetos en S1 y el 26.5% de los sujetos en S4 y la eyaculación precoz implicó al 10.6% en S1 y 14.2% en S4.Los resultados de la encuesta sugieren una perturbación de la vida sexual durante el mes del ramadan. Varias hipótesis sobre las costumbres socio-culturales específicas durante este periodo son discutidas por los autores.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Ramadan, Jeûne, Sexualité, Abstinence, Dysfonctions sexuelles, Maroc

Keywords : Ramadan, Fasting, Sexuality, Abstinence, Sexual dysfunction, Morocco

Palabras clave : Ramadan, Ayuno, Sexualidad, Abstinencia, Disfunciones sexuales, Marruecos


Plan


© 2007  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 17 - N° 2

P. 83-89 - avril-juin 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Erectile dysfunction in patients with sleep apnea: A prospective study
  • J.C. Santana, J.B.P. Santana
| Article suivant Article suivant
  • Virilité : changements et précarisations
  • D. Welzer-Lang

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.