Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Bevacizumab/Irinotecan. Un nouveau traitement actif dans les gliomes de haut grade récidivants : résultats préliminaires d’une étude multicentrique de l’Anocef - 19/06/08

Bevacizumab/Irinotecan. An active treatment for recurrent high grade gliomas: Preliminary results of an ANOCEF Multicenter Study

Doi : 10.1016/j.neurol.2008.04.003 
S. Guiu a, , S. Taillibert b, O. Chinot c, L. Taillandier d, J. Honnorat e, P.Y. Dietrich f, J.-P. Maire g, J.S. Guillamo h, B. Guiu i, I. Catry-Thomas g, F. Capelle b, A. Thiebaut c, S. Cartalat-Carel g, C. Deville j, P. Fumoleau a, A. Desjardins k, K. Hoang Xuan b, B. Chauffert a
a Département d’oncologie médicale, centre de lutte contre le cancer Georges-François-Leclerc, 1, rue Professeur Marion, 21000 Dijon, France 
b Service de neurologie Mazarin, groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, Paris, France 
c Unité de neuro-oncologie, CHU de la Timone, Marseille, France 
d Service de neurologie, CHU de Nancy, France 
e Service de neurologie B, hôpital neurologique Pierre-Wertheimer, Bron, France 
f Département d’oncologie, CHU de Genève, Suisse 
g Service d’oncologie médicale et de radiothérapie, CHU de Bordeaux, France 
h Service de neurologie Déjerine, CHU de Côte-de-Nacre, Caen, France 
i Service de radiologie, hôpital du Bocage, CHU de Dijon, France 
j Unité d’épidémiologie et de biostatistiques, Dijon, France 
k Brain Tumor Center, Duke University, Durham, États-unis 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Les chimiothérapies de seconde ligne dans les gliomes de haut grade récidivants sont décevantes. Des résultats spectaculaires avec la combinaison originale d’un antiangiogénique (bevacizumab, anticorps monoclonal anti-VEGF) et d’une chimiothérapie par irinotecan ont été récemment rapportés dans des gliomes malins récidivants dans un essai monocentrique. L’objectif de cette étude était de rapporter l’expérience de l’Association des neuro-oncologues d’expression française (Anocef) avec cette combinaison dans cette indication.

Méthode

Huit équipes ont colligé leurs résultats obtenus avec l’association bevacizumab–irinotecan administrée conformément au protocole précédemment publié. Ce traitement a été délivré à titre compassionnel chez des patients non sélectionnés porteurs d’une tumeur gliale de haut grade récidivante (grade III et IV OMS). Une analyse rétrospective de la réponse radiologique précoce à deux mois selon les critères de Macdonald a été effectuée ainsi qu’une évaluation de la toxicité du traitement.

Résultats

Entre 2006 et 2007, 77 patients ont été traités (âge médian : 52ans) pour un gliome malin récidivant (49 grade IV, 28 grade III). À deux mois, on observait 36 % de réponse objective (54 % grade III, 27 % grade IV), 39 % de stabilisation, 13 % de progression (12 % non-évaluables). Une amélioration clinique fut observée chez 49 % des patients. Les effets secondaires rencontrés étaient une hémorragie intratumorale dans cinq cas dont trois spontanément résolutives, des accidents thrombœmboliques : phlébite dans quatre cas, embolie pulmonaire dans deux cas, infarctus du myocarde dans un cas, une hématotoxicté de grade III-IV dans deux cas ; enfin un cas de leucoencéphalopathie regressive.

Conclusion

Cette étude rétrospective multicentrique confirme les résultats prometteurs et la rapidité d’action de cette thérapeutique. Les complications justifient une surveillance attentive du traitement et un strict respect des contre-indications cardiovasculaires.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Rationale

Second-line chemotherapy is disappointing in recurrent high-grade gliomas. Dramatic responses in recurrent high-grade gliomas have been reported in a recent monocentric trial with a novel association combining bevacizumab (anti-VEGF monoclonal antibody agent) and irinitecan.

Objective

To report the experience of the ANOCEF group (French speaking neuro-oncology association) using the bevacizumab–irinotecan combination in recurrent high-grade gliomas.

Methods

Eight centers were involved in this retrospective multicenter study. Bevacizumab–irinotecan was delivered as previously described in a compassional setting to non-selected patients suffering from a high-grade glioma (WHO grade III and IV). Response rate at two months of the onset of the treatment was analyzed using the Macdonald criteria. The toxicity profile of the treatment was also investigated.

Results

From 2006 to 2007, 77 patients were treated (median age: 52 years; median Karnofsky score: 70) for a recurrent high-grade glioma (49 grade IV, 28 grade III). At two months, the response rates were objective response=36% (54% in grade III and 27% in grade IV); stable disease=39%; progressive disease=13%; patients not evaluable because of a rapid fatal clinical deterioration=12%. Improvement was noted in 49% of patients. Among the main toxicities, we noted; intratumoral hemorrage (n=5 with spontaneous regression in three) and thromboembolic complications including venous thrombophlebitis (n=4), pulmonary embolism (n=2), myocardial infarction (n=1), grade III–IV hematotoxicity (n=2), reversible leukoencephalopathy (n=1).

Conclusion

This retrospective multicenter study adds further arguments in favor of the promising results of this new combination and its potential rapidity of action in recurrent high-grade gliomas. Antiangiogenic agents expose the patients to a well-known risk of thromboembolic and hemorragic complications, necessitating careful follow-up and patient selection in light of the cardiovascular contraindications.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Gliome de haut grade, Glioblastome, Bevacizumab, Irinotecan

Keywords : High-grade glioma, Glioblastoma, Bevacizumab, Irinotecan


Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 164 - N° 6-7

P. 588-594 - juin-juillet 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Complications neurologiques des traitements des tumeurs cérébrales
  • D. Ricard, T. De Greslan, C. Soussain, P. Bounolleau, M. Sallansonnet-Froment, J.-M. Delmas, H. Taillia, N. Martin-Duverneuil, J.-L. Renard, K. Hoang-Xuan
| Article suivant Article suivant
  • Valeurs diagnostique et pronostique des délétions 1p et 19q dans les gliomes de l’adulte. Revue critique de la littérature et implications en pratique clinique
  • D. Fontaine, F. Vandenbos, C. Lebrun, V. Paquis, M. Frenay

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.