Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Cost-sparing effect of twice-weekly targeted endurance training in type 2 diabetics: A one-year controlled randomized trial

Doi : 10.1016/j.diabet.2008.01.010 

J.-F. Brun a b c  , S. Bordenave a b c, J. Mercier a b c, A. Jaussent d, M.-C. Picot d, C. Préfaut a b c

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Objective

We evaluated the effects of targeted, moderate endurance training on healthcare cost, body composition and fitness in type 2 diabetes patients routinely followed within the French healthcare system.

Design and methods

A total of 25 type 2 diabetic patients was randomly assigned to one of two groups: 13 underwent a training programme (eight sessions, followed by training twice a week for 30–45minutes at home at the level of the ventilatory threshold [VT]); and 12 received their usual routine treatment. Both groups were followed for one year to evaluate healthcare costs, exercise effectiveness and a six-minute walking test.

Results

The training prevented loss of maximum aerobic capacity, which decreased slightly in the untrained group (P=0.014), and resulted in a higher maximum power output (P=0.041) and six-minute walking distance (P=0.020). The Voorrips activity score correlated with both   (r=0.422, P<0.05) and six-minute walking distance (r=0.446, P<0.05). Changes in   were negatively correlated with changes in body weight (r=0.608, P<0.01). Training decreased the insulin-resistance index (HOMA-IR) by 26% (P<0.05). Changes in percentages of fat were correlated to changes in waist circumference (r=0.436, P<0.05). The total healthcare cost was reduced by 50% in the trained group (€1.65±1 per day versus €3.00±1.47 per day in the untrained group; P<0.02) due to fewer hospitalizations (P=0.05) and less use of sulphonylureas (P<0.05).

Conclusion

Endurance training at VT level prevented the decline in aerobic working capacity seen in untrained diabetics over the study period, and resulted in a marked reduction in healthcare costs due to less treatments and fewer hospitalizations.

Résumé

Objectif

Nous avons évalué les effets d’un entraînement en endurance modéré et ciblé sur les dépenses de santé, la composition corporelle et l’aptitude physique chez des diabétiques de type 2 suivis médicalement dans le système de santé français.

Matériel et méthode

Vingt-cinq diabétiques de type 2 ont été randomisés et répartis en deux groupes : 13 ont suivi un programme d’entraînement physique (huit séances d’éducation à l’hôpital poursuivies à domicile par deux séances hebdomadaires de 30–45minutes à une intensité correspondant au premier seuil ventilatoire VT) et les 12 autres poursuivaient leur traitement habituel. Les deux groupes ont été suivis pendant un an avec une évaluation des coûts de santé, des tests d’effort et un test de marche de six minutes.

Résultats

L’entraînement a permis de conserver la capacité maximale aérobie qui a diminué significativement dans le groupe non entraîné (P=0,014), la puissance maximale (P=0,04) et la distance parcourue au test de marche de six minutes (P=0,02) étant plus élevées chez les sujets entraînés. Le score d’activité de Voorrips était corrélé avec la   (r=0,44, P<0,05) et à la distance parcourue au test de marche de six minutes (r=0,446, P<0,05). La variation de   était négativement corrélée à la variation du poids (r=−0,46, P<0,01). L’entraînement a diminué de 26 % l’index d’insulinorésistance HOMA-IR (P<0,05). Les variations de pourcentages de masse grasse étaient corrélées avec les modifications du tour de taille (r=0,436, P<0,05). Le coût total des soins de santé était inférieur de 50 % dans le groupe entraîné (1,65±1 versus 3±1,47€ par jour, P<0,02) en raison d’une diminution des hospitalisations (P<0,05) et d’une diminution des doses de sulfonylurées (P<0.05).

Conclusions

L’entraînement modéré ciblé au seuil ventilatoire prévient le déclin de la capacité aérobie observé chez le groupe non entraîné et entraîne une nette diminution des coûts de santé due à une diminution des traitements et des hospitalisations.


Keywords :  , Ventilatory threshold, Healthcare cost, Type 2 diabetes, Exercise training, Physical exercise

Mots clés :  , Seuil ventilatoire, Coût de santé, Diabétiques de type 2, Entraînement, Exercice physique


Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 34 - N° 3

P. 258-265 - juin 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Effects of acute exercise on insulin sensitivity, glucose effectiveness and disposition index in type 2 diabetic patients
  • S. Bordenave, F. Brandou, J. Manetta, C. Fédou, J. Mercier, J.-F. Brun
| Article suivant Article suivant
  • Prevalence and treatment of diabetes in France: Trends between 2000 and 2005
  • O. Kusnik-Joinville, A. Weill, B. Salanave, P. Ricordeau, H. Allemand

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité