Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Impact of low frequency pulsed magnetic fields on pain intensity, quality of life and sleep disturbances in patients with painful diabetic polyneuropathy - 23/09/08

Effet des champs magnétiques en basse fréquence sur l’intensité des douleurs, la qualité de vie et les troubles de sommeil chez des patients souffrant de neuropathie diabétique douloureuse

Doi : 10.1016/j.diabet.2008.02.003 
M.P. Wróbel a, A. Szymborska-Kajanek a, G. Wystrychowski a, T. Biniszkiewicz b, K. Sieroń-Stołtny b, A. Sieroń b, K. Pierzchała c, W. Grzeszczak a, K. Strojek a,
a Diabetological Unit of the Department of Internal Medicine, Diabetology and Nephrology, Medical University of Silesia, ul. 3 maja 13/15, 41-800 Zabrze, Poland 
b Department of Internal Medicine, Angiology and Physical Medicine, Medical University of Silesia, Bytom, Poland 
c Department of Neurology, Medical University of Silesia, Zabrze, Poland 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Aim

The aim of this randomized, placebo-controlled, double-blind study was to assess whether a low frequency magnetic field can influence pain intensity, quality of life and sleep, and glycaemic control in patients with painful diabetic polyneuropathy.

Methods

Sixty-one patients were randomized into two groups: the study group comprised 32 patients exposed to a low frequency magnetic field, average pain duration 23 months; the control group included 29 patients who received sham exposure, average pain duration 28 months. Patients were exposed for three weeks, 20min a day, five days a week. The magnetic field generator was a Viofor JPS device (Med & Life, Komorow, Poland). All subjects filled out the following questionnaires five times (at the beginning and after one, two, three and five weeks): SFMPQ-VAS (pain evaluation), EuroQol EQ-5D and MOS Sleep Scale. HbA1c was evaluated at baseline and after five weeks.

Results

Significant reductions in pain intensity were seen in both the study group (visual analogue scale [VAS] value of 73mm at baseline versus 33mm after three weeks) and controls (VAS 69mm at baseline versus 41mm after three weeks). The extent of pain reduction did not differ significantly between the groups at any time. Also, both groups had similar improvements in EuroQol, MOS and HbA1c values.

Conclusion

Genuine magnetic field exposure has no advantage over sham exposure in reducing pain intensity, improving quality of life, and decreasing sleep disturbances and HbA1c.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectif

L’objectif de cette étude randomisée, en double insu et contrôlée contre placebo, était d’estimer si un champ magnétique en basse fréquence influençait l’intensité des douleurs, la qualité de vie et celle du sommeil, ainsi que l’équilibre glycémique chez des patients souffrant de neuropathie diabétique douloureuse.

Méthodes

Soixante et un patients ont été répartis de façon aléatoire en deux groupes, un groupe de 32 patients, exposés à un champ magnétique en basse fréquence (souffrant depuis 23 mois en moyenne) et un groupe témoin, composé de 29 patients soumis à une exposition simulée (dont les douleurs duraient depuis 28 mois en moyenne). Les expositions étaient effectuées pendant trois semaines, 20minutes par jour, cinq jours par semaine. Le champ magnétique était généré par VIOFOR JPS (Med & Life, Pologne). Tous les participants ont rempli les questionnaires suivants: SFMPQ-VAS (évaluation de douleur), EuroQol EQ-5D et MOS Sleep Scale. L’HbA1c a été évaluée au début et cinq semaines après le début de l’étude.

Résultats

Une réduction comparable et significative de l’intensité des douleurs a été observée dans les deux groupes, dans le groupe exposition réelle (valeur de VAS s’abaissant de 73 à 33mm après trois semaines) et dans le groupe exposition simulée (valeur du Visual Analogue Scale [VAS] s’abaissant de 69 à 41mm après trois semaines). À aucun moment de l’étude le degré d’amélioration n’a été différent entre les deux groupes. De même, une amélioration similaire de EuroQol, de MOS et du taux d’HbA1c a aussi été observée dans les deux groupes.

Conclusion

L’exposition à un champ magnétique en basse fréquence n’est pas supérieure à une exposition simulée pour réduire l’intensité des douleurs, améliorer la qualité de vie et réduire les troubles de sommeil et le taux d’HbA1c de patients atteints de neuropathie diabétique douloureuse.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Diabetes mellitus, Painful diabetic polyneuropathy, Treatment, Low frequency magnetic fields

Mots clés : Diabète sucré, Polyneuropathie diabétique douloureuse, Traitement, Champ magnétique de fréquence basse


Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 4

P. 349-354 - septembre 2008 Retour au numéro

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.