Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Arthroscopie après prothèse unicompartimentale du genou

Doi : 10.1016/j.rco.2008.04.014 

S. Hannaoui b, S. Lustig a, E. Servien a, T. Aït Si Selmi a, P. Neyret a 

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 7
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le résultat fonctionnel des prothèses unicompartimentales est parfois imparfait. Les douleurs ne sont pas toujours expliquées par des signes cliniques patents, biologiques ou radiologiques présents, par exemple, en cas d’usure, de fracture, de descellement ou de défaut de positionnement des implants. Ce travail nous porte à discuter la place de l’arthroscopie dans le traitement et le diagnostic de certaines complications des prothèses unicompartimentales. Parmi une série de 214 prothèses unicompartimentales réalisées entre janvier 1988 et décembre 2005, sept cas (chez cinq femmes et deux hommes de moyenne d’âge de 75 ans [70–79 ans]), ont fait l’objet d’une arthroscopie dans les suites. La fréquence de l’arthroscopie après prothèse unicompartimentale était de 3,3 %. L’indication était posée devant la persistance de la douleur, 16,3 mois après la pose de la prothèse unicompartimentale (min 9–max 36 mois). Les sept patients étaient évalués cliniquement et radiologiquement avec un recul moyen de trois ans (12 mois à cinq ans) après l’arthroscopie. L’intérêt de l’arthroscopie pour le diagnostic et/ou le traitement de ces gonalgies après prothèse unicompartimentale, inexpliquées par les examens complémentaires non invasifs traditionnels, est retrouvé dans les sept observations. L’étiologie de ces douleurs peut ainsi être rattachée à une lésion méniscale dans le compartiment non prothésé, à un néoménisque ou un ménisque insuffisamment réséqué dans le compartiment prothésé, à une interposition fibreuse ou encore un fragment de ciment. L’arthroscopie, après prothèse unicompartimentale du genou douloureux, donne souvent de bons résultats dans les douleurs inexpliquées. Le score IKS genou a gagné 13 points après arthroscopie et le score fonction a gagné 20 points. Elle a, dans cette série, permis de trouver une cause à ces douleurs du genou après prothèse unicompartimentale, et souvent, malgré deux échecs, de la traiter.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Purpose of the study

Knee pain can be a problem after unicompartmental arthroplasty, compromising the long-term outcome. Arthroscopy may be useful to treat some of the causes such as cement extrusion, fibrous interposition between prosthetic elements, meniscal regeneration, hypertrophic synovitis, or arthroscopic degeneration. We evaluated the results of these procedures.

Material and methods

Seven patients, mean age of 75 years (range 70–79), underwent knee arthroscopy. These patients were among a series of 214 unicompartmental knee prostheses implanted from 1988 to 2005. Arthroscopy was undertaken because of persistent pain after prosthesis implantation. Repeated physical examinations, X-rays and laboratory work-ups were negative for infection or mechanical anomaly. Medical treatment was attempted. The delay before recourse to arthroscopy was 16.3 months (range 9–36 months). The series was composed of five women and two men.

Results

Arthroscopy after unicompartmental prosthesis enabled the discovery of chondral, meniscal, and synovial lesions which had not been diagnosed with the usual imaging and laboratory tests. Meniscal regeneration, neomeniscus, and fibrous interpositions were observed. Biopsies were obtained. The arthroscopic procedures performed were: regularization of degenerative contralateral menisci, resection of neomenisci, and synovectomy. Arthroscopic treatment by washout shaving of the cartilage lesions and regularization of the meniscal lesions provided good results. Outcome was scored excellent or good in five knees, and insufficient in two due to progressive degeneration. For one of these two knees, the non-prosthesis femorotibial compartment progressed to overt degeneration. The IKS knee score improved 13 points in the seven patients and the function score 20 points at one to five years follow-up.

Discussion

Arthroscopy after unicompartmental prosthesis for knee pain can give good results for unexplained pain, both in terms of diagnosis and in terms of etiological treatment. In certain knees, diagnostic arthroscopy can enable identification of the cause of pain after unicompartmental prosthesis. Therapeutic arthroscopy avoids repeated arthrotomy and shortens recovery time.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Genou, Prothèse unicompartimentale, Arthroscopie

Keywords : Knee, Unicompartmental prosthesis, Arthroscopy


Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 94 - N° 7

P. 678-684 - novembre 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Faut-il systématiquement changer une pièce fémorale monobloc cimentée lors d’une reprise d’arthroplastie totale ? Évaluation prospective
  • G. Grosjean, J.-P. Courpied, M. Moindreau, N. Hunou, M. Mathieu, M. Hamadouche
| Article suivant Article suivant
  • Les lésions cartilagineuses métatarsosésamoïdiennes dans les résultats de l’ostéotomie Scarf: À propos d’une série prospective de 100 cas
  • A. Largey, F. Canovas, Y. Roussanne, W. Hebrard, F. Bonnel

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité