Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation des marqueurs p63 et p504s dans le diagnostic du cancer de prostate

Doi : 10.1016/j.annpat.2008.05.004 

Vincent Molinié a  , Annick Vieillefond b, Jean-François Michiels c

pour la commission prostate de l’AFAQAP

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 7
Iconographies 9
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le cancer de la prostate avec près de 60000 nouveaux cas par an est un problème de santé publique qui nécessite d’avoir des moyens adaptés et efficaces de la part des pathologistes. Le dépistage individuel du cancer de la prostate par la réalisation d’un dosage du taux de PSA chez les hommes de plus de 50 ans a entraîné une augmentation considérable du nombre des biopsies prostatiques étudiées par les pathologistes, et par conséquence, une augmentation des lésions d’interprétation difficile. L’analyse immunohistochimique avec l’anticorps anti-AMACR/p504s s’est avérée être d’une utilité indispensable couplé avec l’utilisation de l’anticorps p63, marqueur des cellules basales. Cette étude sous l’égide de la commission prostate de l’Association française d’assurance de qualité en anatomie et cytologie pathologique (AFAQAP) rapporte l’évaluation de l’utilisation de ces deux marqueurs en routine. Les résultas de cette étude montrent que les 39/56 structures testées ont dans 85 % des cas des résultats satisfaisants. Les meilleurs résultats sont obtenus après une restauration antigénique par la chaleur en tampon Tris–EDTA pH 9 et avec les anticorps p504s (13H4, 1/200) et p63 (A4A, 1/100).

Summary

Prostate cancer with 60,000 new cases a year is a public health problem which requires adapted and effective responses. The era of PSA screening dramatically increased the number of prostate biopsies that pathologists have to screen and consequently the number of difficult cases requiring analysis. Immunohistochemistry with anti-AMACR/p504s is useful for detecting prostate cancer in the full range of prostate specimens encountered in needle biopsies. In particular, studies to date with AMACR/p504s clearly demonstrate the ability of this marker to support a diagnosis of malignancy in prostate needle biopsies, combined with negative staining for a basal cell marker, such as p63. This study conducted by the Prostate Committee of the French Association of quality assurance in pathological anatomy and cytology (AFAQAP), reports the evaluation of the current practices with available anti-p63 and -p504s antibodies. The results of this investigation show a correct evaluation of the immunostaining procedure. Overall, from the 39/56 structures tested, the value of the test was positive in 85%. The best results were obtained after antigenic restoration with TRIS–EDTA pH 9, p504s (13H4, 1/200) and p63 (A4A, 1/100).


Mots clés : Cancer de prostate, Immunohistochimie, p504s, AMACR, p63

Keywords : Prostate cancer, Immunohistochemistry, p504s, Racemase, p63


Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 28 - N° 5

P. 417-423 - octobre 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Tumeurs corticosurrénaliennes sporadiques de l’adulte : aspects génétiques et perspectives pour le pathologiste
  • Fréderique Tissier
| Article suivant Article suivant
  • Biopsies prostatiques : combien de prélèvements et combien de flacons ? Défi économique et efficacité
  • Vincent Molinié, Wafa K. Mahjoub, André Balaton

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité