Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Why is that patients with sexual difficulties do not consult a doctor more frequently? The results of a French survey by the French association for the development of information and research in the field of sexology (ADIRS) - 03/03/09

Doi : 10.1016/j.sexol.2008.09.005 
A. Lemaire, MD a, , M.-H. Colson, MD b, B. Alexandre, MD a, B. Bosio-leGoux, MD c, P. Klein, MD d
a ADIRS, BP 63, 59003, Lille cédex, France 
b 22, cours Puget, 13006 Marseille, France 
c Laboratoires Lilly, 13, rue Pages, 92158 Suresnes cedex, France 
d IPSOS Health Institute, 99, rue de l‘Abbé-Groult, 75009 Paris, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Summary

There are a large number of men suffering from erectile dysfunction (ED) who are not receiving medical attention. This is very surprising in a country such as France where access to medical care is easy and extensive, and at a time where there are many different treatments available. The French association for the development of information and research in the field of sexology (ADIRS) conducted two surveys across associations of patients suffering from chronic pathologies: diabetes and respiratory failure. More than 65% of patients reported a need for help in this area; only 13% of them thought that this aspect was managed well by the medical team. Two other surveys, one quantitative and the other qualitative, were conducted by the Lilly laboratories; they concluded that the reasons for refusal of treatment could be divided into five categories: refusal of something that is not natural (43%), fear of side effects (31%), fear of becoming reliant on the treatment (11.6%), a certain mistrust (8.7%), and finally lack of efficacy (8%). In addition, these surveys identified three patient profiles: fatalistic patients (less than 1 in 10), uninformed patients (approximately 3 in 10), and hesitating patients (about 6 in 10). Better access to medical information and more extensive communication on the subject of sexuality and its disorders can help in preventing patients from simply accepting the onset of a sexual difficulty with fatalism. There are still a lot of false preconceived ideas around that will hinder the adoption or continuation of a treatment.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Erectile dysfunction, Behavior, Treatment, Surveys


Plan


 Également en version française dans ce numéro : Lemaire A, Colson MH, Alexandre B, Bosio-leGoux B, Klein P. Pourquoi les patients qui ont des difficultés sexuelles ne consultent-ils pas plus souvent ? D’après une enquête française de l’ADIRS.


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 18 - N° 1

P. 14-18 - janvier 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • From sexual difficulties to sexual dysfunctions (SD)
  • M. Bonierbale
| Article suivant Article suivant
  • 1908–2008 : un siècle de sexologie et toujours pas de légitimité ?
  • J. Waynberg

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.