Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Forte différenciation génétique de la daurade Sparus aurata (L., 1758) entre les deux rives de la Méditerranée occidentale - 20/03/09

Doi : 10.1016/j.crvi.2008.11.002 
Lamya Chaoui a, M. Hichem Kara a, Jean Pierre Quignard b, Eric Faure c, François Bonhomme d,
a Laboratoire bioressources marines, Université d’Annaba – Badji Mokhtar, BP 230, Oued Kouba, Annaba 23003, Algérie 
b Laboratoire d’ichtyologie méditerranéenne, 1, allée de l’Hermitage, 34170 Castelnau-Le-Lez, France 
c Laboratoire biodiversité et environnement, Université de Provence, case 5, place Victor-Hugo, 13331 Marseille cedex 3, France 
d Département biologie intégrative, Institut des sciences de l’évolution, CNRS UMR 5554, Université de Montpellier II, 1, quai de la daurade, 34200 Sète, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Nous avons comparé à l’aide de trois marqueurs microsatellites et de deux systèmes RAPD, quatre échantillons de daurades originaires des rives nord (étang de Thau et Sète) et sud (baie d’Annaba et lagune du Mellah) de la Méditerranée occidentale. Contrairement à ce qui pouvait être prédit pour une espèce très mobile à phase de dispersion larvaire planctonique, la différenciation génétique observée sur les locus microsatellites entre les deux rives s’est révélée forte et significative à tous les locus ( ). Les deux échantillons du Golfe du Lion ne sont pas différenciés l’un de l’autre ( ), tandis que ceux du Golfe d’Annaba montrent des niveaux de différenciation variables selon le marqueur ou la combinaison de marqueurs utilisés. Les données RAPD montrent une tendance analogue. Les raisons de cette différenciation génétique étonnamment forte entre le nord et le sud, par rapport à ce qui a été observé chez d’autres espèces sur une distance géographique comparable, sont à rechercher soit dans l’existence d’une très faible dispersion larvaire, soit dans l’écart à la neutralité des locus analysés. Pour citer cet article : L. Chaoui et al., C. R. Biologies 332 (2009).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

We characterised four samples of gilthead sea bream from the two western Mediterranean banks with three microsatellite loci and two RAPDs systems. Contrarily to what could be predicted for a highly mobile species with a planktonic larval dispersal phase, we observed a strong and significant genetic differentiation at all loci between the two banks ( ), whereas two samples from the Gulf of Lions were almost identical ( ) while the two from the Gulf of Annaba displayed varied levels of differentiation according to the molecular marker considered. RAPDs showed a similar trend as microsatellites. The reasons for this surprisingly strong genetic differentiation, as compared to what has been observed in other species over comparable geographical distance, may be sought for either in a smaller as suspected larval dispersal, or in the non-neutrality of the loci studied. To cite this article: L. Chaoui et al., C. R. Biologies 332 (2009).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Sparus aurata, Microsatellites, RAPD, Différenciation géographique, Méditerranée occidentale

Keywords : Sparus aurata, Microsatellites, RAPD, Genetic differentiation, Western Mediterranean


Plan


© 2008  Académie des sciences. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 332 - N° 4

P. 329-335 - avril 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Editorial Board
| Article suivant Article suivant
  • ISSCOR: Intragenic, Stochastic Synonymous Codon Occurrence Replacement – a new method for an alignment-free genome sequence analysis
  • Jan P. Radomski, Piotr P. Slonimski

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.