Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Les lambeaux cutanés - 01/01/90

[45-080]
JM Servant : Professeur agrégé, chirurgien des hôpitaux de Paris
M Revol : Ancien Chef de clinique, assistant des hôpitaux de Paris
Service de chirurgie plastique, hôpital Saint-Louis, 1, avenue Claude-Vellefaux, 75 010  Paris.  France
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Techniques chirurgicales - Chirurgie plastique reconstructrice et esthétique
et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

Lorsqu'une perte de substance cutanée n'est pas suturable, qu'elle ne peut cicatriser spontanément ou qu'elle n'est pas greffable, un lambeau est nécessaire. Un lambeau a pour but de fermer une perte de substance cutanée ou de reconstruire une structure amputée. Beaucoup de lambeaux sont également indiqués pour des pertes de substance greffables pour raccourcir le délai de traitement ou pour des raisons esthétiques, le résultat d'une autoplastie étant bien souvent supérieur, notamment à la face, à celui d'une greffe.

Un lambeau cutané est un segment de peau et de tissu cellulaire sous-cutané conservant une vascularisation autonome passant par un pédicule avec lequel il reste en contact avec la profondeur. Le pédicule du lambeau est un pont cutané parfois très large, parfois plus étroit, voire réduit à une artère et une veine vascularisant directement la palette du lambeau.

Une perte de substance cutanée peut également être fermée par un lambeau musculo-cutané, constitué d'un muscle et d'une palette cutanée située à l'aplomb du muscle, vascularisée par des perforantes musculo-cutanées [22].

Un lambeau fascio-cutané emporte le plan aponévrotique avec le plan cutané. A la jambe, les lambeaux fascio-cutanés ont une meilleure vascularisation que les lambeaux cutanés purs.

Rappelons qu'une perte de substance cutanée peut encore être fermée par un lambeau musculaire, par un lambeau de fascia (galéa) [3] ou par un lambeau d'épiploon recouvert immédiatement ou secondairement d'une greffe (fig. 1) [19].

Plan



© 1990  Elsevier, Paris. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.