Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Syndrome d’apnées obstructives du sommeil, hypertension artérielle et artère

Doi : 10.1016/j.lpm.2008.10.018 

Jean-Philippe Baguet 1 2  , Gilles Barone-Rochette 1, Jean-Louis Pépin 3 4

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 6
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Points essentiels

Le syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS), dû à un collapus des voies aériennes supérieures, est une maladie fréquente mais encore sous-estimée.

La relation entre SAOS et hypertension artérielle (HTA) est maintenant bien établie. Elle est de type « dose-réponse ». Il en découle qu’une HTA doit être dépistée chez tout patient apnéique, au besoin à l’aide de la mesure ambulatoire de la pression artérielle. Les mécanismes expliquant cette relation sont multiples, le principal étant l’augmentation de l’activité sympathique au cours des apnées.

L’HTA associée au SAOS a plusieurs caractéristiques : prévalence élevée, prédominance diastolique et nocturne, statut non dipper fréquent et HTA volontiers résistante au traitement.

Le SAOS favorise la constitution de lésions artérielles (épaississement pariétal carotidien, augmentation de la rigidité aortique, dysfonction endothéliale) et ce d’autant plus qu’il est sévère.

L’effet bénéfique de la pression positive continue (PPC), traitement de référence du SAOS, sur la pression artérielle est encore discuté mais semble significatif en cas d’HTA non traitée ou réfractaire, en présence d’un SAOS sévère ou si l’observance à la PPC est satisfaisante. Ce traitement semble également prometteur pour diminuer les lésions artérielles liées au SAOS.

Key points

Obstructive sleep apnea syndrome (OSAS), due to upper airway collapse, is frequent but still underestimated.

The dose-response relation between OSAS and hypertension (HTN) is now well established. Logically, therefore, blood pressure must be tested in every apneic patient, if necessary by ambulatory blood pressure monitoring. Multiple mechanisms explain this relation, most importantly the increase in sympathetic activity during apnea episodes.

OSAS-related hypertension has several characteristics: it is highly prevalent, predominantly diastolic and nocturnal, and frequently affects non-dippers; and the HTN tends to be resistant to treatment.

OSAS promotes the formation of arterial lesions (parietal thickening of the carotid artery, increased aortic stiffness, and endothelial dysfunction); the more severe the OSAS, the more severe the lesions.

The beneficial effects on blood pressure of continuous positive airway pressure (CPAP), the benchmark treatment for OSAS, are still debated but appear to be significant for untreated or refractory hypertension, for severe OSAS, and when CPAP compliance is good. It also seems promising for the reduction of arterial lesions linked to OSAS.

Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 38 - N° 4

P. 627-632 - avril 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Sténoses de l’artère rénale athéromateuses et fibrodysplasiques
  • Jean-Michel Halimi
| Article suivant Article suivant
  • Hyperaldostéronismes primaires : du diagnostic au traitement
  • Jean-Louis Wémeau, Claire Mounier-Vehier, Bruno Carnaille, Claire Douillard

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité