Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Association of macronutrient intake patterns with being overweight in a population-based random sample of men in France

Doi : 10.1016/j.diabet.2008.09.006 

N. Ahluwalia a, J. Ferrières a, J. Dallongeville b, C. Simon c, P. Ducimetière d, P. Amouyel b, D. Arveiler c, J.-B. Ruidavets a 

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Aim

Diet is considered an important modifiable factor in the overweight. The role of macronutrients in obesity has been examined in general in selected populations, but the results of these studies are mixed, depending on the potential confounders and adjustments for other macronutrients. For this reason, we examined the association between macronutrient intake patterns and being overweight in a population-based representative sample of middle-aged (55.1±6.1 years) men (n=966), using various adjustment modalities.

Methods

The study subjects kept 3-day food-intake records, and the standard cardiovascular risk factors were assessed. Weight, height and waist circumference (WC) were also measured.

Results

Carbohydrate intake was negatively associated and fat intake was positively associated with body mass index (BMI) and WC in regression models adjusted for energy intake and other factors, including age, smoking and physical activity. However, with mutual adjustments for other energy-yielding nutrients, the negative association of carbohydrate intake with WC remained significant, whereas the associations between fat intake and measures of obesity did not. Adjusted odds ratios (95% confidence interval) comparing the highest and lowest quartiles of carbohydrate intake were 0.50 (0.25–0.97) for obesity (BMI>29.9) and 0.41 (0.23–0.73) for abdominal obesity (WC>101.9cm).

Conclusion

Consistent negative associations between carbohydrate intake and BMI and WC were seen in this random representative sample of the general male population. The associations between fat intake and these measures of being overweight were attenuated on adjusting for carbohydrate intake. Thus, the balance of carbohydrate-to-fat intake is an important element in obesity in a general male population, and should be highlighted in dietary guidelines.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectif

L’alimentation est considérée comme un important facteur de risque modifiable de surcharge pondérale. Le rôle des macronutriments sur l’obésité a essentiellement été étudié dans des populations sélectionnées et l’hétérogénéité des résultats rapportés est en partie liée à la variabilité des facteurs de confusion pris en compte dans les analyses. Nous avons étudié l’association entre des comportements alimentaires basés sur l’équilibre en macronutriments et la surcharge pondérale dans une population aléatoire d’hommes (n=966), âgés en moyenne de 55,1±6,1 ans.

Méthodes

L’apport en nutriments a été estimé selon un enregistrement prospectif de l’alimentation de trois jours. Différentes mesures anthropométriques (taille, poids, tour de taille) ont permis de construire des indicateurs de surcharge pondérale : indice de masse corporelle (IMC) et tour de taille (TT).

Résultats

Après la prise en compte de l’apport énergétique, l’âge, les consommations de tabac et d’alcool et l’activité physique, la consommation de glucides était associée négativement et celle des lipides positivement à l’IMC et au TT. L’association entre les glucides et la surcharge pondérale restait significative après l’ajustement supplémentaire sur les autres macronutriments énergétiques. L’association avec les lipides n’était plus significative. Entre le quartile supérieur et le quartile inférieur de l’apport en glucides, les OR ajustés (intervalle de confiance à 95 %) sont de 0,50 [0,25–0,97] pour l’obésité (IMC>29,9km/m2) et 0,41 [0,23–0,73] pour l’obésité abdominale (TT>101,9cm).

Conclusion

Si la relation entre consommation de lipides et obésité était atténuée par un ajustement sur l’apport en glucides, la relation entre consommation d’hydrates de carbone et obésité persistait, quel que soit l’ajustement considéré. Pour un même apport et dépense énergétique, l’équilibre entre consommation de glucides et de lipides apparaît comme un paramètre important de la relation alimentation–obésité chez l’homme.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Diet, Macronutrients, Carbohydrates, Lipids, Overweight, Abdominal obesity

Mots clés : Alimentation, Lipides, Glucides, Macronutriments, Obésité, Surcharge pondérale


Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 35 - N° 2

P. 129-136 - avril 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • The level and determinants of diabetes knowledge in Kuwaiti adults with type 2 diabetes
  • A.M.S. Al-Adsani, M.A.A. Moussa, L.I. Al-Jasem, N.A. Abdella, N.M. Al-Hamad
| Article suivant Article suivant
  • Chronic lipoic acid treatment worsens energy imbalances in streptozotocin-induced diabetic rats
  • J. Luz, J.C.S. Zemdegs, L.S.G. Amaral

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité