Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Troubles respiratoires au cours du sommeil, obésité et diabète - 16/04/09

Doi : 10.1016/S1769-4493(04)70165-X 
V. Viot-Blanc
Service de Physiologie-Exploration Fonctionnelles / Médecine Interne, Hôpital Lariboisière 2 rue Ambroise Paré 75010 Paris 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Diabète et troubles respiratoires du sommeil (TRS) ont en commun d’être associés à l’adiposité viscérale et à l’âge. Des études menées aussi bien en population clinique qu’en population générale ont montré que le syndrome d’apnées du sommeil est un facteur de risque pour l’insulinorésistance, indépendant de l’obésité et constitue un risque cumulatif pour le diabète avec cette dernière. Une étude récente a montré pour la première fois un effet favorable de la pression positive continue sur l’insulinorésistance surtout quand l’obésité est modérée. En revanche il n’a pas été établi clairement si le diabète était un facteur de risque pour les TRS. Plusieurs mécanismes par lesquels le SAS pourrait perturber le métabolisme du glucose sont possibles : l’activation du système nerveux autonome, la privation de sommeil et l’hypoxie intermittente. Pour certains, l’association des TRS et de l’insulinorésistance ne devrait rien au hasard et ces derniers devraient faire partie du syndrome métabolique avec l’obésité, l’HTAou ladyslipidémieet pourraient jouer un rôle actif dans la constitution du risque cardiovasculaire. Le SAS n’est pas le seul trouble du sommeil associé à l’obésité ; le syndrome hypoventilation-obésité comporte outre un excès de poids une hypercapnie au cours de la veille. Il est fréquemment associé au SAS mais peut parfois être isolé. Le dépistage des TRS devrait faire partie de la stratégie de prévention du diabète chez les obèses mais aussi de la prévention du risque cardio-vasculaire en tant que facteur indépendant.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Diabetes and Sleep Breathing Disorders (SBD) share a common association with visceral obesity and increasing age. Recent studies in clinical as well as in general population have shown that SBD is a risk factor for insulin resistance, independent from the presence of obesity. The presence of visceral obesity and SBD exert a cumulative risk for diabetes. On the reverse, it has not been dearly established if diabetes was a risk factor for SBD. Many physiopathological mechanisms may explain the role of nocturnal respiratory disorders on the glucose metabolism: overactivation of the sympathetic System, sleep deprivation or intermittent hypoxia. SBD may be part of the metabolic syndrome as well as obesity, insulin resistance, HTA or dyslipidemia and may play an active role as a cardiovascular risk factor. Sleep apnea syndrome is not the only sleep disorder related to obesity and obesity-hypoventilation, apart from weight excess, include a diurnal hypercapnia and is often but not always related to sleep apnea. Screening for SBD should be part of the preventive strategy against diabetes in obese patients but also of the prevention of the cardiovascular risk as an independent factor.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Troubles respiratoires du sommeil, apnées, diabète, insulino-résistance, obésité, leptine, risque cardiovasculaire, syndrome métabolique

Keyword : Sleep breathing disorders, apnea, diabetes, insulin resistance, obesity, leptin, cardiovascular risk, metabolic syndrome


Plan

Plan indisponible

© 2004  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 1 - N° 1

P. 31-36 - septembre 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Leptine et sommeil : des liens méconnus ?
  • V. Fabre, J. Adrien
| Article suivant Article suivant
  • Canule nasale : Intérêt et limites
  • N. Meslier, J.L. Racineux

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.