Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traitement endovasculaire pour claudication intermittente des lésions de l’artère fémorale superficielle: le lit d’aval joue-t-il un rôle?

Doi : 10.1016/j.acvfr.2009.03.007 

Mark G. Davies  , Wael E. Saad, Eric K. Peden, Imran T. Mohiuddin, Joseph J. Naoum, Alan B. Lumsden

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 10
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le traitement endovasculaire des lésions occlusives de l’artère fémorale superficielle (AFS) pour claudication intermittente est fréquemment réalisé mais les implications du lit d’aval jambier sur les résultats à long terme de ces interventions chez des malades ayant une claudication intermittente ne sont pas claires. Il est connu que le lit d’aval influence négativement la perméabilité des pontages mais aucune donnée n’est disponible concernant l’impact du lit d’aval sur les interventions percutanées au niveau de l’AFS et leurs implications au cours du suivi. Nous avons étudié l’impact du lit d’aval poplité distal et jambier sur les résultats à long terme des interventions réalisées au niveau de l’AFS pour claudication. Une banque de données prospective des malades ayant un traitement endovasculaire de lésions de l’AFS entre 1986 et 2007 a été interrogée. Les malades ayant une classification de leurs symptômes dans les groupes I, II et III de Rutherford ont été sélectionnés. Ceux ayant eu un geste associé au niveau des artères de jambe ont été exclus. Les artériographies ont été revues en pré-opératoire dans tous les cas pour apprécier le lit d’aval poplité distal et jambier et il leur a été attribué un score suivant les critères modifiés de la Society for Vascular Surgery pour les deux artères, de telle sorte qu’un score élevé implique un lit d’aval médiocre (minimum 1, maximum 19). Trois groupes de scores de lit d’aval ont été identifiés: inférieur à 5 (bon), compris entre 5 et 10 (compromis) et supérieur à 10 (mauvais). Des analyses de survie suivant Kaplan-Meier ont été réalisées pour apprécier les résultats en fonction du temps. Les analyses multivariées et par facteurs ont été réalisées. Il y avait 481 membres chez 347 malades (70% de sexe masculin, âge moyen 66 ans) qui ont eu le traitement endovasculaire de lésions de l’AFS pour claudication intermittente: 87% avaient une hypertension artérielle, 51% avaient un diabète, 67% avaient une hyperlipidémie et 16% avaient une insuffisance rénale chronique (1% sous hémodialyse). Le taux de succès technique a été de 92%, 63% des AFS ayant une angioplastie, 26% un stenting primaire et 3% une athérectomie. La mortalité globale a été de 1,1% et la morbidité globale a été de 17% à 90 jours après la procédure. A 5 ans, les artères ayant un lit d’aval compromis et médiocre avaient des taux significativement plus faibles de récidive des symptômes et des taux plus faibles de resténose. Les taux de perméabilité primaire et primaire assistée étaient significativement plus faibles chez les malades ayant un mauvais lit d’aval. Cependant, la perméabilité secondaire était équivalente entre les groupes. Un lit d’aval compromis ou mauvais était associé avec une augmentation des sauvetages de membre. Après intervention percutanée au niveau de l’AFS pour claudication intermittente, le lit d’aval est susceptible d’identifier les malades les plus à risque de développer une resténose et une récidive des symptômes et, de façon plus importante, ceux à plus haut risque d’amputation. Définir de tels sous-groupes permet une stratification claire du risque des malades ayant une claudication intermittente et est susceptible de guider la surveillance en consultation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


 Présenté à la 18ème Réunion Annuelle de la Peripheral Vascular Surgery Society, 1-3 Février 2008, Snowmass, Colorado, USA


© 2008  Annals of Vascular Surgery Inc.. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 22 - N° 6

P. 861-870 - novembre 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Conséquences des lésions fonctionnelles aiguës après revascularisation rénale percutanée
  • Mark G. Davies, Wael E. Saad, Eric K. Peden, Imran T. Mohiuddin, Joseph J. Naoum, Alan B. Lumsden
| Article suivant Article suivant
  • Les calcifications artérielles sont plus fréquentes au niveau des artères distales chez les malades ayant une artériopathie oblitérante des membres inferieurs
  • Paul D. Bishop, Lindsay E. Feiten, Kenneth Ouriel, Sean P. Nassoiy, Mircea L. Pavkov, Daniel G. Clair, Vikram S. Kashyap

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité