Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La pratique française de la pose des implants de stérilisation tubaire Essure®

Doi : 10.1016/j.gyobfe.2009.03.024 

I. Grosdemouge a, J.-B. Engrand b, C. Dhainault c, F. Marchand d, H. Martigny d, J. Thevenot e, V. Villefranque f, P. Lopes g, P. Panel a 

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 7
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

La loi du 4 juillet 2001 a libéralisé la pratique de la stérilisation tubaire en France. Dans le même temps est apparue une nouvelle méthode de stérilisation féminine par voie hystéroscopique. Cette méthode se développe d’autant plus qu’elle ne nécessite pas toujours d’anesthésie, ne laisse pas de cicatrice, réduit la durée d’hospitalisation et diminue les coûts totaux de stérilisation. Le but de l’étude est d’analyser les modalités et le succès de pose des implants en France.

Patientes et méthodes

Cette étude a été réalisée dans sept centres français de janvier 2004 à juin 2006. Elle concerne l’analyse de 1061 tentatives de pose (495 prospectives et 566 rétrospectives) d’implants Essure® commercialisés par le laboratoire Conceptus™ SAS (France). Cette étude a été réalisée dans sept centres français de janvier 2004 à juin 2006.

Résultats

Le taux de succès de pose est de 94,4 % lors d’une première tentative (n=992). Trente-neuf patientes ont eu une deuxième tentative. Le succès de pose en deuxième intention était de 59 % (n=23). La douleur ressentie par la patiente était en moyenne de 3,23±0,19 à L’EVA. Quatre-vingt-treize pour cent des patientes étaient satisfaites ou très satisfaites.

Discussion et conclusion

La stérilisation tubaire par les implants Essure® est une méthode fiable, reproductible qui nécessite une courte période d’apprentissage. La voie hystéroscopique pourrait, à l’avenir, devenir la technique de référence.

Abstract

Objectives

Law no. 2001-588 of 4 July 2001 liberalised the practice of tubal sterilisation in France, at the same time as a new hysteroscopic method of female sterilization appeared. The growth of this method has been spurred by the reduced need for analgesia, absence of incision and scar, reduced duration of hospitalization and diminution of costs. The aim of this study was to analyse the use of the Essure® procedure in France.

Patients and methods

This multicentre study covered seven French facilities from January 2004 through June 2006. This study included 1061 attempted placements of the Essure® micro-insert, marketed by Conceptus™ SAS (France).

Results

The first placement attempt was successful in 992 cases (94.4%). The success rate for second attempts was 59% (n=23). Mean VAS was 3,23±0.19. Ninety-three percent of patients undergoing Essure® placement were satisfied or very satisfied.

Discussion and conclusion

Tubal sterilisation with Essure® micro-inserts is a reliable and reproducible method that requires a short period of training. In the future, the hysteroscopic pathway will replace the laparoscopic route.


Mots clés : Stérilisation tubaire, Essure®, Succès de pose, Échec de pose, Hystéroscopie, Anesthésie, AINS, Procédure associée

Keywords : Tubal sterilization, Essure®, Success/failure of placement, Hysteroscopy, Anaesthesia, NSAID, Concomitant procedure


Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 37 - N° 5

P. 389-395 - mai 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Décès périnatal : réglementation actuelle, inscription à l’état civil et devenir du corps
  • C. Manaouil, M. Decourcelle, M. Gignon, D. Chatelain, O. Jardé
| Article suivant Article suivant
  • Utilisation de l’enfuvirtide chez la femme enceinte séropositive VIH, à propos de sept cas
  • V. Jeantils, C. Alloui, A. Rodrigues, M. Bentata, G. Peytavin, L. Carbillon

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité