Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières S'abonner

Diagnostic des lacunes de la voûte du crâne chez l'adulte

[31-645-A-10]
Douraïed Ben Salem : Assistant hospitalo-universitaire, service de radiologie
Didier Martin : Praticien hospitalier, service de neuroradiologie
François Cognet : Assistant-chef de clinique, service de radiologie
Jacques Beaurain : Praticien hospitalier, service de neurochirurgie
Nathalie Baudouin : Praticien Hospitalier, service de neuroradiologie
Jean-François Couaillier : Praticien hospitalier, service de radiologie
Denis Krausé : Professeur des Universités, praticien hospitalier
Service de radiologie et d'imagerie médicale, centre hospitalier universitaire, 2, boulevard du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, 21034 Dijon cedex France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 11
Iconographies 22
Vidéos 0
Autres 0
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC RADIOLOGIE ET IMAGERIE MÉDICALE : Musculosquelettique - Neurologique - Maxillofaciale
et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

La « lacune crânienne » est définie comme une image de densité radiologique anormalement faible au niveau de la calvaria ou voûte du crâne. Cette radioclarté osseuse correspond soit à une image de defect (absence des tables interne, externe et du diploé), soit à une zone d'amincissement (absence d'une seule table) ou de déminéralisation localisée.

Les lacunes de la voûte sont classiquement réparties en deux catégories : les lacunes physiologiques et les lacunes pathologiques. Dans ce dernier groupe, les métastases lytiques et la maladie de Kahler sont les étiologies les plus couramment retrouvées. D'autre part, dans les lacunes « bénignes », les formations « kystiques » au sens large sont analysées ensuite en raison de leur fréquence.

Les lacunes physiologiques n'ont pas de traduction clinique. Quant aux lacunes pathologiques, elles sont peu symptomatiques. Leurs manifestations se traduisent, soit par une douleur localisée, spontanée ou provoquée, soit par une déformation d'apparition progressive.



Mots-clés : lacune, voûte du crâne, tomodensitométrie, imagerie par résonance magnétique

Plan



© 2001  Éditions Scientifiques et Médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Publicité