Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Maladie de Takayasu au sud tunisien : étude de 29 cas - 02/10/09

Doi : 10.1016/j.lpm.2008.10.023 
Manel Kechaou , Makram Frigui, Mohamed Ben Hmida, Zouhir Bahloul
Service de medicine interne, CHU Hédi Chaker, Sfax, Tunisie 

Manel Kechaou, Service de médecine interne, CHU Hédi Chaker, 3029 Sfax, Tunisie.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

Nous rapportons une série de patients atteints de maladie de Takayasu, permettant de rechercher d’éventuelles caractéristiques cliniques, radiologiques et évolutives spécifiques de la population tunisienne.

Méthodes

Nous avons colligé, de façon rétrospective, 29 cas d’artérite de Takayasu sur une période de 11 ans (1996-2006). Les critères d’inclusion étaient ceux du collège américain de rhumatologie (ACR).

Résultats

Il s’agissait de 25 femmes et de 4 hommes, d’âge moyen au moment du diagnostic de 35,4 ans (extrêmes : 18- 65 ans). Nous avons observé une fréquence élevée de l’atteinte des troncs supra-aortiques (28 cas) et moindre des artères rénales (7 cas) et de l’aorte abdominale (6 cas). Aucune atteinte cardiaque ni pulmonaire n’a été trouvée. La répartition topographique de nos patients était la suivante : 17 cas de type I, 3 cas de type IIb, 1 cas de type IV et 7 cas de type V. Onze patients ont eu une hypertension artérielle. Aucun cas de tuberculose n’a été observé. La corticothérapie a été instaurée chez 22 patients. Cinq patients ont nécessité un traitement immunosuppresseur. Deux patients ont eu une angioplastie endoluminale des artères rénales. Quatre patients ont eu une revascularisation chirurgicale. Après un suivi moyen de 80 mois, l’évolution était stable chez 18 patients et aucun décès n’a été noté.

Conclusion

Les données cliniques et angiographiques montrent que la maladie de Takayasu en Tunisie est comparable aux autres séries publiées et a une évolution identique. Aucun lien avec la tuberculose n’a été constaté.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objectives

This study aimed to assess the clinical, laboratory, and radiological features and course of Takayasu arteritis in Tunisia.

Methods

This retrospective study analyzed 29 patients with Takayasu arteritis between 1996 and 2006 who met the criteria for inclusion proposed by the American College of Rheumatology (ACR).

Results

The file review identified 25 women and 4 men, with a mean age at diagnosis of 35.4 years (range: 18-65 years). Our series included 93% with involvement of the aortic arch and its branches, while only 24% involved renal arteries and 21% the abdominal aorta. We had no case with cardiac or pulmonary involvement. In all, 67.7% had type I disease, 10.7% type IIb, 3.6% type IV and 25% type V. Hypertension was recorded in 38%. No tuberculosis was observed. In all, 22 patients (75.8%) had glucocorticoid treatment, and 5 (17.2%) needed immunosuppressive therapy. Two patients with renal artery stenosis had endoluminal angioplasty and four patients (13.7%) required surgical intervention. Our patients were followed for a mean period of 80 months. Disease remained stable in 18 patients (64.2%).

Conclusion

The clinical manifestations, angiographic data and course of our patients were similar to those in other reported series. We found no relation between Takayasu arteritis and tuberculosis.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2009  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 38 - N° 10

P. 1410-1414 - octobre 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Information médicale : de l’hôpital à la ville. Que perçoit le médecin traitant ?
  • Gaël Hubert, Michel Galinski, Mirko Ruscev, Frédéric Lapostolle, Frédéric Adnet
| Article suivant Article suivant
  • L’Internet est un outil pour améliorer la Santé
  • Hervé Maisonneuve, Denise Silber

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.