Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Soft tissue reconstruction of Homotherium latidens (Mammalia, Carnivora, Felidae). Implications for the possibility of representations in Palaeolithic art - 02/10/09

Doi : 10.1016/j.geobios.2009.02.003 
Mauricio Antón a, Manuel J. Salesa a, Alan Turner b, , Ángel Galobart c, Juan Francisco Pastor d
a Departamento de Paleobiología, Museo Nacional de Ciencias Naturales-CSIC, C/José Gutiérrez Abascal 2, 28006 Madrid, Spain 
b School of Natural Sciences and Psychology, Liverpool John Moores University, Liverpool L3 3AF, United Kingdom 
c Instituto Català de Paleontología, C/Escola Industrial 23, 08201 Sabadell, Spain 
d Departamento de Anatomía, Facultad de Medicina, Universidad de Valladolid, C/Ramón y Cajal 7, 47005 Valladolid, Spain 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 11
Iconographies 11
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

We reconstruct the life appearance of the head and body of the sabretoothed felid Homotherium latidens through the study of osteological correlates of soft tissue attributes, incorporating data from the dissection of several large felids and using the Extant Phylogenetic Bracket to infer the condition of unpreserved attributes where morphological evidence is inconclusive. Our reconstruction shows that Homotherium would have differed from modern felids in aspects of the general proportions of the head, having a straighter dorsal outline and a long, square muzzle with an angular “chin”, although large pantherines may mimic to some degree the angular shape of the machairodontine mandibular symphysis with the growth of long hair in the chin area. The tips of the sabres of Homotherium would have been visible in life, protruding beyond the lips. Our reconstructed body proportions of Homotherium imply a sloping back. These conclusions contradict a previous proposal that postulated a different soft tissue anatomy for Homotherium, and which led to interpretation of a Palaeolithic figurine as a rendering of the sabretooth. Our results suggest that the figurine in question is a depiction of a cave lion, and that there is no single known representation of a machairodont in prehistoric art. The implications for our current understanding of the Late Pleistocene large-carnivore guild are discussed.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

L’apparence naturelle de la tête et du corps du « tigre à dents de sabre » Homotherium latidens est reconstituée sur la base des corrélats ostéologiques des parties molles. Cette reconstitution prend en compte les données de la dissection de plusieurs grands félidés, en utilisant la méthode des « Encadrements Phylogénétiques Actuels » afin de déduire les caractéristiques non-préservées lorsque les données morphologiques sont insuffisantes. Notre reconstruction montre qu’Homotherium aurait été différent des chats modernes en termes de proportions générales du crâne, avec un profil dorsal plus droit, un museau carré et un menton plus angulaire, bien que les grands panthérinés puissent mimer d’une certaine façon la forme angulaire de la symphyse mandibulaire des machairodontes, du fait de la longueur des poils mentonniers. Les pointes des crocs d’Homotherium auraient été visibles, dépassant la base des lèvres. Notre reconstitution des proportions du corps d’Homotherium indique un dos assez arqué. Ces conclusions contredisent une proposition précédente relative aux parties molles d’Homotherium, à l’origine de l’interprétation d’une figurine paléolithique comme étant un « tigre à dents de sabre ». Nos résultats suggèrent que la figurine en question est l’image d’un lion des cavernes et qu’il n’y a aucune représentation connue d’un machairodonte dans l’art préhistorique. Les conséquences pour notre compréhension actuelle de la guilde des grands carnivores du Pléistocène terminal sont discutées.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Homotherium latidens, Reconstruction, Soft tissues, Isturitz figurine

Mots clés : Homotherium latidens, Reconstitution, Parties molles, Figurine d’Isturitz


Plan


 Corresponding editor: Gilles Escarguel.


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 42 - N° 5

P. 541-551 - septembre 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Editorial Board
| Article suivant Article suivant
  • Dientes de Theropoda (Dinosauria: Saurischia) de la Formación Bajo Barreal, Cretácico Superior, Provincia del Chubut, Argentina
  • Gabriel Casal, Carlos Roberto A. Candeiro, Rubén Martínez, Edmundo Ivany, Lucio Ibiricu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.