Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières S'abonner

Classification histopathologique, immunologique, cytogénétique et moléculaire des lymphomes non hodgkiniens

[13-013-A-20]  - Doi : 10.1016/S1155-1984(09)44581-3 

G. Russano de Paiva a : MD, C. Laurent a b : MD, L. Lamant a b : MD, PhD, G. Delsol a b : MD, P. Brousset a b   : MD, PhD

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 23
Iconographies 24
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Les lymphomes non hodgkiniens sont des proliférations malignes des cellules lymphoïdes. L'essor des techniques immunohistochimiques, le développement des anticorps monoclonaux et, plus récemment, de la biologie moléculaire avec les puces à acide désoxyribonucléique, ont abouti à de profonds remaniements dans la classification de ces tumeurs. Ces progrès ont transformé notre approche des tumeurs lymphoïdes et permis la mise en place d'une nouvelle classification de l'Organisation mondiale de la santé, adoptée par les hématopathologistes et les oncohématologistes. Cette classification est fondée sur la notion d'entités définies sur des critères morphologiques, immunologiques et de génétique moléculaire mais aussi cliniques. Elle reconnaît deux grands types de tumeurs : les lymphomes B et les lymphomes T/NK. De plus, les lymphomes B et T sont divisés en tumeurs développées à partir des cellules lymphoïdes immatures (précurseurs lymphoïdes) - ce sont les lymphomes lymphoblastiques (B ou T) - et les tumeurs développées à partir des cellules B ou T de phénotype périphérique. Cette classification reconnaît de nouvelles entités, mais aussi des entités provisoires. Beaucoup de tumeurs sont regroupées par leurs anomalies moléculaires communes (translocations) ou transcriptomiques. Enfin, cette classification souligne le rôle de virus, tels que le virus d'Epstein-Barr, human T-cell lymphoma virus (HTLV1) et virus herpès humain de type 8 (HHV-8) dans la survenue de certains lymphomes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Lymphome non hodgkinien, Immunophénotype, Génétique moléculaire, Cytogénétique, Virus d'Epstein-Barr


Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Article précédent Article précédent
  • Lymphohystiocytose hémophagocytaire
  • R. Costello, C. Mercier, K. Mazodier, G. Kaplanski
| Article suivant Article suivant
  • Leucémie lymphoïde chronique
  • B. Cazin, A. Delmer, F. Cymbalista, V. Leblond, R. Letestu, V. Levy, O. Tournillac, X. Troussard

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Publicité