Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Techniques de traitement chirurgical des prolapsus génitaux par voie abdominale - 01/01/98

[41-825]
Jean-Pierre Lefranc : Professeur des Universités, praticien hospitalier
Jean Blondon : Professeur des Universités, praticien hospitalier
Service chirurgical et gynécologique, hôpital Pitié-Salpêtrière, 47-83, boulevard de l'Hôpital, 75651 Paris cedex 13 France
Jacques Rimailho : Maître de conférences des Universités, praticien hospitalier
Jean Hoff : Professeur des Universités, praticien hospitalier.
Jean Becue : Professeur des Universités, praticien hospitalier
Service de chirurgie générale et gynécologique, hôpital de Rangueil, 1, avenue Jean-Poulhès, 31000 Toulouse  France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 12
Iconographies 22
Vidéos 0
Autres 0
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Techniques chirurgicales - Gynécologie
et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

Des trois directions possibles de fixation par voie abdominale, seules les fixations postérieures et latérales doivent être pratiquées.

La promontofixation consiste - dans ses principes - à rétablir les axes et les caps viscéraux, à traiter ou à prévenir une incontinence urinaire d'effort ou une pathologie gynécologique bénigne associée, l'utilisation d'un matériel prothétique permettant de remplacer les ligaments et fascias défaillants. Ainsi sont associés systématiquement : une colpopexie rétropubienne selon le procédé de Burch, une promontofixation à l'aide de deux prothèses : l'une intervésicogénitale, l'autre interrectovaginale et, dans la majorité des cas : une hystérectomie - le plus souvent subtotale -, une périnéorraphie postérieure, et, en cas de cul-de-sac de Douglas profond ou d'élytrocèle, une douglassectomie.

La fixation latérale consiste à fixer aux épines iliaques antérosupérieures l'utérus ou le vagin, à l'aide d'une prothèse. Une douglassectomie doit y être systématiquement associée. Cette intervention est réalisable par voie coelioscopique.

Plan



© 1998  Elsevier, Paris. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.