Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


Endoscopic submucosal dissection for colorectal tumors

Doi : 10.1016/j.gcb.2009.02.039 

H. Iizuka a, S. Okamura b  , Y. Onozato a, H. Ishihara a, S. Kakizaki b, M. Mori b

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Background

Endoscopic submucosal dissection (ESD) is a state-of-the-art method that enables resection of larger tumors than those resectable by conventional endoscopic mucosal resection (EMR). However, the individual role of each method in the treatment of colorectal tumors remains undetermined.

Objective and methods

To consider the respective indications of ESD and EMR for colorectal tumors, we analyzed the results of the two treatments retrospectively.

Results

Tumors treated by ESD (44 tumors) were significantly larger, more often located in the rectum and more often coexistent with cancer than those treated by EMR (512 tumors). EMR was used in the majority of adenomas, and showed high rates of both one-piece resection (OPR) and complete resection (CR) for adenomas less than 20mm. However, for adenomas and cancers greater or equal to 20mm, the CR rate for EMR was significantly lower than that for ESD because of the incidence of OPR with a positive lateral margin (16% vs 0% with ESD vs EMR). Histopathology (cancer), size (≥20mm) and macroscopic type (laterally spreading tumors) were shown to be significant risk factors for that incidence. For tumors with these factors, ESD showed a higher CR rate than did EMR. However, ESD required longer operating times and tended to have a higher rate of perforation compared with EMR. ESD was aborted halfway in seven cases due to technical difficulties and perforation.

Conclusion

ESD and EMR have different characteristics as treatment for colorectal tumors. Careful evaluation of the lesion and of the balance between benefits and risks are mandatory before selecting either of these treatments for colorectal tumors.

Résumé

Contexte

La dissection sous-muqueuse endoscopique (ESD) est une méthode de pointe qui permet la résection de tumeurs plus importantes par rapport à celles résécables avec la résection muqueuse endoscopique conventionnelle (EMR). Néanmoins, le rôle individuel de chaque méthode dans le traitement des tumeurs colorectales reste indéterminé.

Objectif et méthodes

Pour examiner les indications respectives des ESD et EMR pour les tumeurs colorectales, nous avons analysé rétrospectivement les résultats des deux traitements.

Résultats

Les tumeurs traitées avec l’ESD (44 tumeurs) étaient nettement plus importantes, plus souvent situées dans le rectum et plus souvent accompagnées d’un cancer par rapport à celles traitées avec l’EMR (512 tumeurs). L’EMR fut utilisé en majorité sur des adénomes, et a montré des taux importants de résection en bloc (OPR) et de résection complète (CR) pour les adénomes inférieurs à 20mm. Néanmoins, pour les adénomes et les cancers supérieurs ou égaux à 20mm, le taux de CR pour les EMR fut largement inférieur à celui des ESD en raison de la fréquence plus élevée d’OPR avec une marge latérale positive (16 % avec l’ESD contre 0 % avec l’EMR). L’histopathologie (cancers), la taille (≥20mm) et le type macroscopique (tumeurs qui s’étendent latéralement) se sont révélés des facteurs de risque significatifs pour ces OPR. Pour les tumeurs accompagnées des ces facteurs, l’ESD a montré un taux de CR plus élevé que celui de l’EMR. Cependant, l’ESD a nécessité des temps d’opération plus longs et a révélé une tendance à un taux de perforation plus élevé par rapport à l’EMR. L’ESD fut à sept reprises interrompue en cours en raison de difficultés techniques et de perforation.

Conclusion

L’ESD et l’EMR ont des caractéristiques différentes dans le traitement des tumeurs colorectales. Une évaluation attentive de la lésion et de l’équilibre entre les avantages et les risques est indispensable avant la sélection de ces traitements pour les tumeurs colorectales.

Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 33 - N° 10-11

P. 1004-1011 - octobre 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • XXVIIe Reunion du CECED, Strasbourg 19-20 mars 2009
| Article suivant Article suivant
  • Exérèse endoscopique selon la technique de mucosectomie d’une lésion sessile adénomateuse colique surmontant un lipome
  • S. Féau, E. Dorval, T. Lecomte

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité