Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières S'abonner

Exploration radiologique de l'hypertension portale

[33-504-A-10]
C L'Herminé : Radiologiste des Hôpitaux, Professeur au CHU de Lille.
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC RADIOLOGIE ET IMAGERIE MÉDICALE : Abdominale - Digestive

Résumé

Syndrome bien connu et abondamment décrit depuis de nombreuses années, l'hypertension portale pose encore souvent des problèmes diagnostiques difficiles et soulève un certain nombre de questions qui restent non résolues sur le plan étiologique et physiopathologique.

L'hypertension portale n'est que la conséquence d'un obstacle au flux porte hépatopète dont les manifestations révélatrices, varices oesopaghiennes, splénomégalie, ascite, circulation collatérale abdominale, sont toujours tardives et restent longtemps inapparentes.

L'hypertension portale n'est qu'un témoin infidèle de l'affection responsable car elle dépend aussi de l'importance du débit porte hépatopète qui l'aggrave et du développement des anastomoses porto-caves hépatofuges qui l'atténuent. C'est ainsi qu'un obstacle complet au flux porte hépatopète peut n'entraîner qu'une hypertension portale minime et rester longtemps latent du moment qu'il s'accompagne d'anastomoses porto-caves volumineuses et très fonctionnelles.

Les premiers stades passant inaperçus, la cause précise est d'autant plus difficile à reconnaître qu'elle est plus ancienne. Il en résulte que les explorations radiologiques ont joué un rôle important dans le développement de nos connaissances sur l'hypertension portale. La splénoportographie transpariétale a mis en évidence l'existence d'obstructions portes sous-hépatiques, la phlébographie sus-hépatique a permis de distinguer le siège pré- ou post-sinusoïdal de l'obstacle et l'artérioportographie a permis d'obtenir les renseignements qui manquaient jusqu'ici sur l'artère hépatique et la veine mésentérique supérieure tout en permettant une exploration plus complète et plus physiologique.

Il est donc possible de mieux connaître et de mieux comprendre l'hypertension portale à condition de ne pas se contenter d'une appréciation purement morphologique des données angiographiques mais de savoir évaluer leur signification hémodynamique.

Ainsi, l'artérioportographie doit permettre d'évaluer la diminution du flux porte hépatopète qui est l'anomalie essentielle à l'origine de l'hypertension portale, de préciser le siège de l'obstacle, son degré, son évolutivité et parfois même sa cause.

Plan



© 1988  Elsevier, Paris. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

Déjà abonné à ce traité ?

Publicité