Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Risques liés au tabagisme en chirurgie générale et digestive

Doi : 10.1016/j.jchir.2009.10.009 

T. Bège  , S.-V. Berdah, V. Moutardier, C. Brunet

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 5
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Longtemps négligé par les chirurgiens, le tabagisme périopératoire est une donnée importante de la prise en charge des patients en chirurgie générale. Tout d’abord, le tabagisme favorise la survenue de pathologies pouvant conduire à une intervention de chirurgie générale. Ensuite, il a été démontré que les fumeurs ont une augmentation des risques opératoires, avec une majoration du risque de mortalité, de morbidité et un allongement de la durée d’hospitalisation. En chirurgie générale, le risque porte principalement sur les fistules anastomotiques, les infections profondes et les complications pariétales. Enfin, l’importance d’une prise en charge du tabagisme est soulignée par le fait qu’un sevrage préopératoire réduit l’ensemble de ces complications. Le chirurgien doit donc connaître les modalités du sevrage tabagique et ne doit pas hésiter à retarder de quatre à huit semaines une intervention non urgente pour que le patient bénéficie pleinement du sevrage tabagique.

Summary

Peri-operative smoking history is an important risk factor, which is often under-appreciated by surgeons. In the first place, tobacco use predisposes patients to specific pathologies, which may require surgical intervention. Secondarily, smoking has been shown to increase surgical risks of mortality, morbidity and length of hospital stay. Of particular importance in general surgery is the increased risk of anastomotic leak with fistula formation, of deep infections, and of abdominal wall complications (infection and ventral hernia). If the patient can stop smoking prior to surgery, there is a concomitant decrease in post-operative complications. Surgeons should be familiar with the pharmacologic and behavioral interventions, which may help the patient with smoking cessation and should not hesitate to defer elective surgery for four to eight weeks so that the patient may have the full benefit of smoking cessation.


Mots clés : Prévention, Chirurgie, Tabagisme, Complications postopératoires, Sevrage tabagique

Keywords : Prevention, Smoking, Tobacco-use, Surgical morbidity, Post-operative complications, Smoking cessation


Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 146 - N° 6

P. 532-536 - décembre 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Échoguidage 2D pour la pose de chambres implantables
  • I. Le Ray Ferrières, D. Guinier
| Article suivant Article suivant
  • La place du patient dans la médecine factuelle
  • J. Carretier, A. Bataillard, B. Fervers

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité