Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Endoscopie en chirurgie maxillofaciale - 18/12/09

[22-360-A-40]  - Doi : 10.1016/S1283-0852(10)55143-7 
G. Toure a, J.-P. Meningaud b,
a Service de chirurgie maxillo-faciale-stomatologie, hôpital de Villeneuve-Saint-Georges, 40, allée de la Source, 94195 Villeneuve-Saint-Georges cedex, France 
b Université Paris 12, Faculté de médecine, IFR10, 94000 Créteil, France AP-HP, Groupe Henri Mondor-Albert Chenevier, Service de chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique, 94000 Créteil, France 

Auteur correspondant.

Résumé

L'endoscopie a évolué dans son histoire d'une phase diagnostique à une phase thérapeutique. Depuis la première cholécystectomie sous endoscopie en 1987, elle a connu un grand essor dans plusieurs spécialités chirurgicales. L'intérêt de l'endoscopie en chirurgie maxillofaciale réside dans de meilleures suites opératoires et une plus grande facilité d'accès aux régions profondes de la face avec une bonne visibilité par magnification des structures. La maîtrise des voies et méthodes classiques est un préalable. Elle nécessite un apprentissage, un matériel adapté et des indications bien choisies. Une bonne connaissance anatomique est indispensable afin de limiter les complications. Parmi les complications, il faut noter les parésies ou paresthésies suivant une exérèse tumorale, cutanée frontale ou temporale, la déchirure ou l'avulsion d'un conduit salivaire, mais l'innocuité est habituelle en pathologie salivaire. L'articulation temporomandibulaire a été un des sièges préférentiels d'utilisation de l'endoscopie. En pathologie osseuse traumatique, malformative ou tumorale l'utilisation à bon escient de l'endoscope peut être une aide supplémentaire. L'endoscopie sera d'autant plus utilisée en chirurgie maxillofaciale qu'elle sera facilement disponible, offrira un confort chirurgical, des résultats esthétiques et des suites opératoires meilleures qu'une méthode classique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Endoscopie, Chirurgie maxillofaciale, Tumeurs cutanées, Tumeurs sous-cutanées, Sialendoscopie, Fracture du condyle mandibulaire, Fracture orbitaire, Articulation temporomandibulaire


Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Chirurgie cranio-maxillo-faciale assistée par ordinateur
  • B. Lombard
| Article suivant Article suivant
  • Chirurgie de la paralysie faciale périphérique et séquelles
  • D. Labbé, J. Bardot, H. Bénateau

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.