Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évolution de la force musculaire du plancher pelvien après exercices de type « danse du ventre »

Doi : KINE-01-2010-10-97-1779-0123-101019-200909526 

Amanda Fleuri Jardim Pedroti [1],

Cíntia Domingues de Freitas [2],

Líris Leite Wuo [3]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 6
Iconographies 7
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif : Vérifier l’évolution de la force musculaire du plancher pelvien avant et après exercices pelviens de la danse du ventre.

Sujets : 14 femmes saines, âgées entre 18 et 55 ans (moyenne = 38,9 et écart-type = 9,8), ne pratiquant aucun type d’activité physique sportive, sans historique d’algies chroniques d’origine ostéomusculaire et sans antécédents de pathologie uro-gynécologique.

Méthode : Un protocole expérimental de 16 mouvements basés sur la danse du ventre a été élaboré et appliqué pour 10 séances collectives (une par semaine, d’une durée d’une heure). L’évaluation de la force du plancher pelvien a été faite à la première, cinquième et dixième séances. Un périnéomètre a été employé pour cette évaluation.

Résultats : Les comparaisons avant et après de la force musculaire révèlent des différences significatives (Wilcoxon, P = 0,01), avec moyenne et écart-type de la force en mmHg avant (25,6 ± 14,9) vs après (31,3 ± 13,6), et permettent d’affirmer que les mouvements de la danse du ventre peuvent contribuer à augmenter la force du plancher pelvien.

Discussion : La force musculaire du périnée est augmentée après application de ce protocole de danse du ventre. Les exercices de danse du ventre pratiqués ne faisaient pas appel à la contraction volontaire du plancher pelvien, mais à une contraction adjacente de muscles comme les grands glutéaux, les abdominaux et les abducteurs. Cette contraction simultanée peut avoir contribué à l’augmentation de la force du plancher pelvien, car ce sont tous des muscles insérés dans le pelvis.

Niveau de preuve : 4 (séries de cas).

Abstract

Objective: Assess the evolution of the muscular pelvic floor strengh before and after applying belly dance pelvic floor exercises.

Subjects: 14 healthy women, aged between 18 and 55 (average age = 38.9 and standard deviation = 9.8 years) with no physical activities, no history of chronic osteomuscular pains and no history of urogynecology pathology.

Methods: 16 basic belly-dancing movements were practiced over a period of ten weeks in one-hour sessions. The assessment of the pelvic floor strength was conducted every five sessions, i.e., on the first, fifth and tenth session. The strength was measured using a perineometer.

Results: The comparison of the muscle strength before and after applying the protocol showed significant differences (Wilcoxon, P = 0.01), with mean and standard deviation of 25.6 ± 14.9 mmHg (before) vs 31.3 ± 13.6 mmHg (after), enabling us to claim that belly-dancing movements can contribute to increase the pelvic floor strength.

Discussion: The perineal muscle strength is increased after application of the belly dancing protocol. The belly dance exercises do not involve the voluntary contraction of the pelvic floor, but they do provoque an adjacent contraction of muscles such as the large gluteal, abdominals and abductors. Such simultaneous contraction may contribute to increasing the strength of the pelvic floor musculature, as they are muscles inserted in the pelvis.

Level of evidence : 4 (case series).


Mots clés : Danse du ventre , Exercices pelviens , Plancher pelvien , Renforcement du plancher pelvien

Keywords: Belly dance , Pelvic exercises , Pelvic floor muscles , Strengthening of the pelvic floor muscles


Plan



© 2010 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 10 - N° 97

P. 21-26 - janvier 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Des exercices de passage de la position assise à la position debout avec charge permettent une amélioration fonctionnelle chez les enfants souffrant d’une infirmité motrice cérébrale modérée
| Article suivant Article suivant
  • Le score Cofras : évaluation fonctionnelle du genou avant reprise sportive
  • Sébastien Oria

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité