Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


Echographie medullaire du nouveau-ne et du nourrisson : l’indispensable

Doi : 10.1016/S0221-0363(09)75462-9 

M. Lenoir

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectifs

Connaître les indications de l’échographie médullaire. Quand la réaliser ?

Technique de l’examen.

Connaître les variantes de la normale et les pathologies.

Connaître les éléments clefs du compte rendu.

Messages à retenir

Position normale du cône médullaire le plus souvent entre L1-L2 et jusqu’au plateau supérieur de L3.

Variantes de la normale : ventricule terminale, dilatation transitoire du canal épendymaire.

Pathologies principales : myéloméningocèle, lipomyéloméningocèle, moelle attachée basse et lipome du filum terminale.

Résumé

L’échographie médullaire permet une imagerie précoce de la moelle (avant un mois), précise et non irradiante. Elle est indiquée pour la recherche de malformations médullaires et en cas de fossettes sacro-coccygiennes atypiques (diamètre supérieur à 5 mm, distance anus-fossette supérieure à 25 mm, coexistence de stigmates cutanés médians). Les critères de normalité sont un cône médullaire en place, un filum terminal fin, des racines de la queue de cheval mobiles et l’absence de masse échogène du cul-de-sac dural. Les variantes de la normale sont le ventricule terminal et la dilatation transitoire du canal épendymaire. Les principales pathologies sont la myéloméningocèle, la lipomyéloméningocèle, la moelle attachée basse et le lipome du filum terminal.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Moelle, Echographie, Pédiatrie



© 2009  Editions Françaises de Radiologie. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 90 - N° 10

P. 1384 - octobre 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Echographie trans-fontanellaire : technique, imagerie normale et pathologique, relation avec les autres techniques d’imagerie
  • D. Eurin, M. Daudruy-Brasseur, P. Ledosseur
| Article suivant Article suivant
  • Echographie du nourrisson vomisseur
  • N. Belarbi

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité