Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


A population-based study of adjuvant chemotherapy for stage-II and -III colon cancers

Doi : 10.1016/j.gcb.2009.08.012 

J.M. Phelip a, F. Molinié b, P. Delafosse b, G. Launoy b, B. Trétarre b, S. Bara b, A. Buémi b, M. Velten b, A. Danzon b, O. Ganry b, A.M. Bouvier a b, P. Grosclaude b, J. Faivre a  b

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Background

Although clinical trials have demonstrated that adjuvant chemotherapy improves survival for stage-III colon cancer, the benefits remain controversial for stage-II lesions. The objective of the present study was to determine the extent to which adjuvant chemotherapy is used for patients with stage-II and -III colon cancers.

Methods

The study population comprised 1074 patients with stage-II and -III colon cancers diagnosed in 2000 in 12 French administrative districts and recorded in population-based cancer registries. Data were collected using a standardized procedure.

Results

Overall, 20.4% of patients with stage II and 61.9% with stage III received adjuvant chemotherapy. Age at diagnosis was the strongest determinant of chemotherapy. Among stage-II patients, those receiving chemotherapy decreased from 57.6% in patients aged ≤50 years to 1.1% in those aged ≥85. The corresponding percentages with stage III were 93.6% and 1.4%. In multivariate analyses, other factors found to be independently and significantly associated with administration of adjuvant chemotherapy for stage II were extension of the cancer (stage IIA vs. stage IIB), clinical presentation (obstruction or perforation vs. uncomplicated cancer) and discussion of the case at a multidisciplinary case-review meeting. For stage III, apart from age, discussion of the case at a multidisciplinary meeting was the only factor independently associated with administration of chemotherapy.

Conclusion

Adjuvant chemotherapy for stage-III colon cancer is used extensively for patients under 75 years of age. However, many elderly patients do not receive such treatment. On the other hand, a substantial percentage of stage-II colon cancer patients receive adjuvant chemotherapy despite its uncertain benefits.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Contexte

Bien que les essais thérapeutiques aient démontré l’efficacité de la chimiothérapie adjuvante sur l’amélioration de la survie des cancers du côlon de stade III, son bénéfice pour les cancers de stade II reste controversé. L’objectif de cette étude était de connaître la diffusion de l’administration de la chimiothérapie pour les patients porteurs d’un cancer du côlon de stade II et de stade III.

Méthodes

La population d’étude incluait 1074 patients ayant eu un cancer du côlon de stade II ou III diagnostiqués en 2000 dans 12 départements français couverts par un registre de cancers. Les données ont été recueillies selon une procédure standardisée.

Résultats

Au total, 20,4 % des patients ayant un cancer de stade II et 61,9 % de ceux ayant un cancer de stade III avaient une chimiothérapie adjuvante. L’âge au diagnostic était le facteur qui influençait le plus cette pratique. Parmi les patients de stade II, la chimiothérapie était administrée à 57,6 % des moins de 50 ans et à 1,1 % des patients âgés de 85 ans ou plus. Pour les stades III, les pourcentages correspondants étaient 93,6 et 1,4 %. L’analyse multivariée montrait que l’extension du cancer (stade IIA vs IIB), le mode de découverte (occlusion ou perforation vs hors complication) et la présentation du dossier en réunion de concertation pluridisciplinaire étaient des facteurs indépendamment et significativement associés à l’administration de la chimiothérapie. Pour les stades III, en plus de l’âge, la présentation du cas en réunion de concertation pluridisciplinaire était le seul facteur indépendamment associé à l’administration de la chimiothérapie.

Conclusion

La chimiothérapie adjuvante des cancers du côlon de stade III est largement utilisée chez les patients âgés de moins de 75 ans. Beaucoup de sujets plus âgés ne reçoivent toutefois pas ce traitement. Un nombre non négligeable de patients ayant un cancer du côlon de stade II reçoivent également une chimiothérapie adjuvante malgré des bénéfices non démontrés.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 34 - N° 2

P. 144-149 - février 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le dépistage du cancer colorectal en France et l’évaluation des politiques publiques (EPP)
  • A. Braillon, G. Dubois
| Article suivant Article suivant
  • Large perforation colique au cours d’une coloscopie traitée par fermeture endoscopique : rapport de deux observations
  • J.-F. Demarquay, H. Perrin, P. Hastier, T. Higuero, C. Ferrari, P. Rampal, R. Dumas

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité