Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La validation des acquis de l’expérience est-elle un moyen de reconnaissance du travail ? - 01/03/10

Doi : 10.1016/j.soctra.2009.12.012 
Marie-Christine Bureau a, , Carole Tuchszirer b
a Lise-Cnam-CNRS, UMR 5262, case 250, 2, rue Conté, 75003 Paris, France 
b Centre d’études de l’emploi, Le Descartes I, 29, promenade Michel-Simon, 93166 Noisy-le-Grand cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 16
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Cet article interroge la validation des acquis de l’expérience, droit instauré en 2002 dans le Code du travail, sur sa capacité à favoriser une meilleure reconnaissance du travail des salariés. Il s’appuie sur une enquête réalisée auprès de 15 entreprises, associations ou branches professionnelles engagées dans des opérations collectives de validation des acquis de l’expérience (VAE). Après avoir identifié quatre logiques distinctes de mise en œuvre du dispositif par les employeurs, les auteurs examinent les canaux par lesquels la VAE, telle qu’elle se pratique dans l’entreprise, pourrait favoriser la reconnaissance du travail. D’un côté, la mise en mots du travail est un puissant moyen de le rendre visible et l’opportunité de confrontation avec les pairs permet de renforcer l’identité professionnelle, mais de l’autre, la VAE influe peu sur la rémunération et l’ambiguïté demeure fréquente sur l’objet même de la validation. Le regard croisé des employeurs et des salariés montre donc à quel point la reconnaissance du travail ne va pas de soi. Mais la voie est tracée pour qu’il puisse en être autrement dans le cadre de procédures plus négociées, notamment avec l’acteur syndical.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Based on a survey conducted in 15 firms, associations or occupations where work-based experiences were being validated under the terms of a law that entered the French Labor Code in 2002, questions are raised about this process and its capacity for obtaining more recognition for the work done by wage-earners. After identifying four distinct employer rationales for implementing validation, the channels favoring the obtainment of such recognition are examined when this procedure is actually applied inside firms. Putting one’s job into words is a powerful means for making it visible; and the opportunity to face colleagues is an occasion for reinforcing an occupational identity. Nonetheless, validation has little effect on pay, and what is being validated is often ambiguous. Employers’ and wage-earners’ contrasting views reveal how difficult it is to obtain recognition of the work performed. This process has opened the way to changing this in the framework of procedures negotiated, in particular, with labor unions.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : VAE, Travail, Reconnaissance, Compétences, Certification, Entreprises, Expérience professionnelle, Accompagnement

Keywords : Occupational qualifications, Validation of work-based experiences, Recognition, Certification, Firms, France


Plan


© 2010  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 52 - N° 1

P. 55-70 - janvier 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Réinterroger la relation entre école et mobilité sociale. Le cas des enfants d’agriculteurs et d’ouvriers dans l’Ouest
  • Philippe Masson, Marc Suteau
| Article suivant Article suivant
  • Territoires professionnels en question. L’exemple des comptables et réviseurs au Proche-Orient, une comparaison Liban-Jordanie
  • Élisabeth Longuenesse

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.